LA_TERRE__DES_ELEPHANTS__

Un texte qui  m'aura été  inspiré par  l'émission  " Terre des Eléphants ", en Afrique, au Kenya... Des images oscillant  entre les bolges de l'enfer et le  paradis transitoire des petits éléphants orphelins, recueillis par une grande fondation.

Des images révélées, parfois atroces, insoutenables, que les chefs d'état  cautionnent  et valident, dans l'indifférence des arênes taurines où le sang et la mort con-volent en faisant l'aura des mégalomanes  sanglants... Ces gens - là,, au plus haut niveau de l'état,  autorisent toujours l'envol des chasseurs de gros gibiers, tout autour de la planète,  avec leurs puissantes armes à feu, qui s'exhibent sur les réseaux trés sociaux !

Ils en deviennent les complices. Odieux assassinats qui font le lit des terrorismes, des magnats de l'ivoire qui se vend  toujours bien, parmi les alliés des compromis juteux, saignants, infectes, la politique n'a plus d'odeur.

Dans quel monde vit-on ? Qu'auront-ils fait de ces mondes merveilleux, de cette vaste  Terre, de ces océans  de songes et de légendes que le temps dépose et déroule à nos pieds, telle une révélation, un miracle  de tous les instants...

Puisse la poésie voler au secours du déni de la vie. Tragique dénégation de la mémoire ancestrale, du respect de la vie, valant  tout simplement holocauste de la  diversité

***

 

 

TOUT 

 

Que le Tout
en toi
recouvre le sens de la Voie
l'essence  du chant 
de l'existence      qui vont
Accords de nous
indéfectibles
Préciosités durables
puits de vies et  sources 
ignifuges

Est-ce  l'âme  comme un choeur 
sans frontière  ni limite 
qui rayonne     que le  soleil de minuit
Refugie

Tout
ne serait-il  que splendeurs    élans   échos
des mondes et des cieux
à portée de la main
que le lien  révèle
depuis  les infinis intemporels 
des Pensées
de l'Océan

On y chérirait à toujours
la chaîne et la trame
des métamorphoses
le filigrane des racines du ciel

Au-delà de l'humain
absurde   ou   sur-homme
Des humanismes existentiels
aux  tragédies  de la charité  
n'y aurait-il plus  assez de place
entre l'être et le néant
pour le respect de la vie
  uniment    unitivement   partagée

!

 

- MARIN - 

A Terre

01.09.2019

2 ème Ecriture le 07.02.2020

 

***************************************

 

 

NATALYA__TOURE_KUNDA_CASAMANCE

 

____________________________________________________