LE LIEN VIDEO 

 

https://www.facebook.com/lesvolsdalexi/videos/491685134972960/

 

 

 

Les nouvelles pratiques, les pratiques dites " Californiennes " auront transcendé, magnifié  nos rapports à la Nature et aux mondes de demain en périls.  Des activités hautement culturelles, en avance sur leur époque. Dimensions insoupçonnées  d'un espace-temps qui  bouleverse l'ordre des finalités normées, sociétales, excessivement cadrées ou ordonnées, dirigées à des fins autres que leurs desseins intrinsèques  et éminemment  spécifiques.

En apparence, moins sujettes  au culte  du  record permanent, elles  n'en demeurent pas moins objets de  récupération, de sur-production, de mode, de style de vie  atypique. Désormais puissants vecteurs économiques et de marchés, les occasions  de dérapages tendancieux et de dérives regrettables de ces pratiques ne manquent guère,  menacent la quête de pureté, de réel  sublimé  et plus que réel que leurs adeptes poursuivent... Guises d'exclusivités qui se méritent aux périls de l'existence ! Harmonie, accomplissement constituent des voies d'accomplissement inextinguibles, uniques.

Elles  s'affranchissent du cadre,  de la mesure et du chiffre exclusifs, des normes préétablies. Nous entrons de plain-pied  dans un type de rapports transcendants,  voire mystique. Aucun éléments extérieur  ne saurait  en  brider les élans !

La rigidité  et le respect systématique de règles pléthoriques, les rapports à l'industrialisation, à l'obligation  de résultats laissant dès lors place  à l'initiative personnelle et / ou collective, aux exigences de l'épreuve  avec soi-même, au challenge face à l'élément indompté, à ce que Paulo Coelho dénommait dans son ouvrage  l'Alchimiste : la  " légende personnelle ".

" Connais-toi toi même  ", sois : ne démérite jamais 

Évoluons dès lors,   à ce stade et à ce niveau. Îlots  encore et toujours épargnés. L'univers et les mondes des affaires, du business, des sponsors, des vitrines et de leurs faire-valoir systématiques galvaudant à l'envi l'essence même, les fondements in-humain de l'Extrême. Ne nous laissons  pas prendre aux pièges d'une dynamique dévoyée ; il y a tant de place pour l'éthique, la rencontre loyale,  le pacte naturel.

Il faut  aller chercher très loin ces aventuriers qui  retiennent la vie du  bout de leurs  doigts, ou sur un esquif, dans les airs, en haute mer, à  si grande vitesse, avec tant de talents et d'aptitudes à créer, à composer, à entrer en résonance et en symbiose avec les éléments déchaînés, l'univers minéral vertical ou liquide, les blanches avalanches,  la vitesse et le vol  extrêmes, la chute libre, la voile libre.

Le niveau de l'excution importe, certes,  s'impose également dans le vaste concert des prétendants. Mais l'extrême ne s'assortit-il pas  d'autres dimensions, artistiques, esthétiques, inhabituelles, encore et toujours plus techniques au regard des fabuleux progrès réalisés dans la conceptions des outils et des matériaux  ? 

Posons d'emblée les apports dont  bénéficie le  Surf tracté, ( TO-WIN ).  Observons ce que les gilets de sécurité gonflables auront permis,  -  Plusieurs cartouches d'air comprimés en mesure d'extraire les surfers de l'emprise de  très grosses vagues,  de situations, il y a peu de temps, mortelles, désespérées -, à savoir la confrontation avec les plus hautes  vagues du monde, soit plus de 30 mètres d'abrupt liquide en déplacement !...

Saluons le courage des lifeguards, menant leur jetski au coeur des déferlantes et qui sauvent tant de vie ; le Graal  et la consécration sont  aux prix des efforts et de l'abnégation des paricipants engagés  dans la grande aventure de l'Océan.

Malgré ces  dispositions, le risque règne en maître absolu -  (  accidents de toutes sortes, invalidant et toujours mortels ).

C'est là une relation privilégiée et à l'intime de soi qu'il importe  d'entretenir afin de ne jamais perdre le fil  et la logique propres de ces pratiques  bio-informationnelles à plusieurs entrées, aux multiples équations.

Quoiqu'il advienne, ces activités  requièrent un très haut niveau d'adaptation, d'analyse, de compréhension, de performances ; Les interrelations avec le milieu ambiant décident du facteur progression. Le croisement de toutes les données et paramètres  vécus sur le terrain d'aventures en fait une permanente découverte ; exigences requises au sein même d'un contexte de totale adaptation, de réponses engagées et  tout à la fois rigoureuses, promptes. On ne badine pas avec le risque et le danger que ces activités  pilotent et commandent, en tout instants, de la prévision et de la préparation  au  seuil de l'engagement requis, selon les circonstances et les conditions de faisabilité.

Il s'agit là d'un pacte, d'une alliance, du soucis à  ne point démériter face à l'offre incommensurable de la nature en beauté et tout autant  impitoyable.

Car nous sommes bien là pour en révéler les saisissantes féeries, les  harmonies, les splendeurs élevées au rang de ces exoplanètes abritant la VIE, que les astronomes recherchent tels de vrais trésors.

Et qui respecte le haut Pacte Naturel si cher à Michel SERRES, découvre alors la sérénité, la quiétude mystique  des grands espaces, le faisceau de la récompense qui ne se monnaie plus ! 

C'est bien à ce prix qu'il convient d'embarquer à bord du Funboard, à titre d'exemple !  Un solo, une échappée,  la nouveauté d'une destination, le cadre  sur-naturel qui la définit et qui l'entoure, l'excellence de la diversité et de la lecture,  l'interprétation d'un langage de signes lointains, sans paroles, intuitif,  valent hautes vires et balcons sur l'azur, envols, immersion, pleine harmonie.

Les sens rejoignent l'extrême essence d'une relation  spirituelle aux multiples prismes  d'amour et de paix intérieure, comme une compréhension approfondie  des mondes autres, moins immédiate et éphémère, hors du temps, jamais exclusive, davantage  discernée, tempérante et mûrie

A SUIVRE 

- MARIN - 

Considérations  sur les pratiques extrêmes actuelles et leurs évolutions