MORNES_CAMPAGNES___A_LIRE_

 

 

POUR "   SAUVER LA PLANÈTE  " 

 

L'INDSUTRIE TUE LES CAMPAGNES 

 

LISEZ CE REMARQUABLE ARTICLE DE FOND

 

https://reporterre.net/Pour-sauver-la-planete-l-industrie-tue-les-campagnes

 

Les mots vrais pour le dire, témoigner, crier, alerter, envisager le pire  qui est à venir alors que la société serait en marche pour un avenir propre et serein :  

ASSEZ 

Oui, assez, lorsque l'on s'apperçoit que les mêmes erreurs seront répliquées en usant et en installant de nouvelles technologies, en faisant de la manne agricole une véritable boucherie,  après avoir  infligé d'atroces souffrances au cheptel animalier entassé pour produire, encore produire ! 

MAIS ARRÊTER DE CONSOMMER  DE LA VIANDE EMPOISONNÉE  ET  STRESSÉE 

On eut espérer, croire en l'éolien mais au vu et au su de ce témoignage, parmi des centaines de cris et d'appels à l'aide, la formule et le concept  ne sauraient se répandre, se généraliser, bouleverser le cadre de vie, attenter à la santé générale de l'humain et du règne animal dans son ensemble sans  réagir violemment, se révolter.

Faisons remonter et diffusons très largement ces récits, ces observations sur le terrains que d'aucuns, en hauts lieux et en cols blancs feignent d'ignorer. On ne peut accepter un tel bilan malgré l'urgence carbone. La préoccupation  et l'urgence planétaire ne doivent pas conduire à la destruction des lieux de vies et de l'habitat, au nom d'une sacro-sainte productivité à maintenir, propre, quoiqu'il en coûte aux habitants et aux populations exposés à cet type de nuisances et de pollutions visuelles, sonores, affectant  le mental des personnes par excès d'agressions.

Il y a des solutions ! Il ne convient plus  d'agir au plus pressé technologique et industriel ! Les études d'impacts et les répercussions sur l'ensemble du milieu commandent à toutes implantations de complexes industriels ou voués à la production d'énergies désormais propres. Le territoire est assez vaste, possède des milliers de  Kms de côtes, on peut envisager un éolien marin dès lors que celui-ci ne perturbe ni les rivages, le bord de mer et la vie sous-marine, bien entendu.

C'est un dossier à suivre. Mais les termes désespérés et fondamentalement vrais de ce témoignage interpellent, doivent mobiliser immédiatement les politiques locales, régionales, nationales ; nous parvenons à un tel niveau de paradoxes et de contradiction que cela constitue  une priorité majeure, incontournable, absolue. 

 

ON NE PEUT ACCEPTER LA REPRODUCTION DES ERREURS PASSÉES EN CHANGEANT  DE MODÈLE ET DE STRUCTURES DE PRODUCTION

CE SERAIT LA UN PARADOXE INACCEPTABLE

!

RELAYONS PARTOUT 

 

___________________________________________________________