ARCHE_ALLIANCE_

 

Célestes paraphes 

PARAPHE_

 

ILLUMINATIONS 

 

 

Tous les ciels ouvrirent leurs fenêtres
L'arche d'alliance
complut à l'automne
comme au temps retrouvé
des feuilles mortes

Les pluies battaient encore la campagne
abreuvaient les montagnes
ranimaient mélodieusement  les torrents
le merveilleux liseré en camaïeux
des maquis littoraux et des tombants

Il manqua ici-bas
le vol des grands migrateurs
se faufilant entre  rêts et rais
d'un  soleil bas  et radieux
en route vers le solstice

Un   instant      Tout vacilla
vers d'autres mondes
Les nuages écrivirent des lettres ouatées
Pensées que l'azur profond révéla sitôt
affranchissant les mots d'un poème unique

On eût dit que le ciel fût sans limites
les nues en gravissaient les bolges céruléennes
Et le cosmos comme aparisé   soudain apparut
dans les lointains clarteux
et si proches à la foi de  Terre


Possibles   animés d'éternité
Les infinis participent
de la ronde universelle des renaissances
quand un regard suffit et révèle
à toujours        à jamais

Lumineux pacte 
Arche numineux
Il n'est d'être que d'eau
qui soit et qui aille en paix
à l'unisson du chant océanique

!

- MARIN -

Énigme

 

VERTIGES_DE_CIELS_

LA_LETTRE_DES_CIELS_

______________________________________________________________