VOL_GRUES_CENDREES_EXTR_ME_SUD_OUEST_CORSE_

 

Nous vîmes passer dans le ciel  matinal un essaim de grands migrateurs ; sans doute, des grues cendrées, en partance pour l'Afrique lointaine, au-delà de la mer, du rivage des Syrtes, des sables  du Sahara. Un vol, une migration au long cours dont  l'oiseau de tête guidait la flèche, veillait aux desseins immémoriaux de l'harmonie, de la vérité, de la  souveraine diversité du Peuple Migrateur.

Les avoir ainsi  saisies, telle une épure, une ombre plannée sur le vaste azur nous  ravit et nous comble. De telles images  restent rares surtout lorsqu'elles ont été capturées  à main levée, sans aucun appuis, dans le vent fort, usant  en surcroît d'un puissant zoom optique. Nous remercions  Emmila pour ce coup d'oeil avisé. Un témoignage que l'hiver guide et emporte jusqu'aux rives du  Maghreb et  de nos souvenirs communs. 

Comme une rencontre qui marque  à tout jamais, le vol lent et si puissant de  ces grues m'habitèrent le temps d'une splendide  navigation. J'eu souhaité qu'il vînt  circonscrire quelque solo - aventure, ces épisodes de pleine mer que j'attends, que l'hiver parfois concède lorsqu'en esprit, rien ne vient briser le long décours d'un mal irréversible.

Elles auront certainement rélâché sur l'Île de Corse, à l'instar des Flamands Roses en automne, le temps d'une providentielle escale. Comme si les Îles eussent été ces points numineux  jalonnant l'immense parcours, la voie de lumière  vraie qui les mènent inexorablement au point d'orgue  philosophal.

Puissiez-vous aprécier  ce passage, ces photographies, cet instant de prose marine et insulaire que nous partageons, pour l'amour d'une Terre d'exception à protéger

- MARIN - 

Rencontre avec nos Compagnons d'Aventure

 

 

LA_FLECHE__GRUES_CENDREES__GRAND_SUD_OUEST_CORSE_

 

 

___________________________________________________________