LE LIEN LE MONDE 

 

https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/01/07/des-videos-eclairent-sur-les-conditions-d-une-interpellation-apres-laquelle-un-livreur-a-scooter-est-mort_6025057_3224.html

 

LA RUPTURE SOCIETALE 

 

 

Un homme au  travail  est mort ;  sur le front des grèves après avoir été interpellé par la police en faction ! Un mort, une victime, un père de famille, ( 5 enfants ) ,  dont le travail et les émoluments ne lui permettaient certainement pas de  rallier une grève qui s'enlise, dure, se généralise dans un climat de rupture sociale délétère, qui n'augure rien de positif.

Ce père de famille était au travail quand il a été interpellé, appréhendé ?  Dans quelles circonstances  tragiques est-il  mort ? L'autopsie, contradictoire,  devrait parler ! 

France  - Into  nous confirme  en l'instant, la mort  par Asphyxie avec fracture du Larynx, des antécédents cardio-vasculaires ? Mais qui lui aurait donc fracturé le Larynx  ? Aurait-il décédé seul, sur son scooter, le portable  à la main  ? Certes, non ! Ne pas   se défausser, surtout. Les causeurs de morts seront encore décorés, félicités !  Le délit d'outrage n'entraîne pas la mort, Mrs  ne prenez  pas l'opinion pour des idiots ... 

Nous n'entondons pas et plus la voix des jeunes dans la rue ; ne l'aurions - nous jamais entendue   pour ce qui concerne la destruction du régime de retraites actuel ? Les grands absents de ce débat, - du  moins au niveau syndical  étudiant et lycéens-, étant les jeunes ! Se sentent-ils concernés,  l'échéance devient-elle  trop lointaine ? Désespérance  précoce ou  tout simplement évitement  salutaire ... Un contexte explosif, un problème de santé publique à moyen terme et en perspective ! 

Mais force est de constater  que de telles échéances, pareils traitements engagés à l'encontre de la contestation sociale  sont rédhibitoires, calment, poussent à la prudence, en marge du caractère implacable et borné des  tenants de la réforme. La jeunesse est une période fragile de l'existence qui aujourd'hui plus qu'hier requiert attention et concentration de tout instant. Qui spécule sur le silence des Jeunes  ? 

Perdre un oeil, se faire arracher la main, être tabassé dans la rue, asphyxié, jeté à terre quelque soit  son âge sont des faits entretenus avec fierté du côté de Beauvaux et de l'Elysée. Une honte, un scandale  quasi quotidien, depuis l'avènement des Gilets Jaunes, le 17 Novembre 2018.

S'il y a matière à  mécontentement, alors le réglement des causes de celui-ci doit être  immédiatement traité. Or, nous aassistons au pourrissement du contexte, avec en prime, la levée  inévitable par l'état des forces vives de la NATION, les unes contre les autres, afin de diviser et de mieux régner, imposer SA LOI, de bloquer l'avenir.

!

Cette  mort de trop impose toute la clarté, sur les plateaux de télévision. En cas de totale innocence avérée concernant cet homme décédé au travail :  exigeons  des excuses nationales.

Cet acte d'une cruauté et d'une lâcheté exemplaires méritent réparation, suscite indignation, colère, révolte, tristesse. Que l'on s'en tienne aux propos du père affligé.

On ne meurt pas sans raison, après une intervention " exemplaire ", (  sujette à l'octroi de primes conséquentes ),  des forces de l'ordre, entraînées et exhortées à l'être  par Mr CASTAGNE, sans aucun ménagement ...

!

Mais au-delà de ces faits détestables qui empoisonnent notre quotidien, il y a ces insultes larvées, déguisées  qui fusent et qui nous viennent des hautes sphères. Outre les recommandations  du ministre taiseux de l'économie,  à la face mi-réjouie, mi-contrite et,  qui  se targue de lancer  un appel aux entreprises, pour la forme,  leur demandant d'augmenter les salaires  des employés ! .

Le pavé dans la marre aux canards vient   troubler les eaux de la manigance, de la collusion, de l'asservissement du plus grand nombre par la minorité aux  affaires payantes...

Des oboles, des aumônes, des 0.3 % d'augmentations mensuelles, des sommes allouées dérisoires, - 8 - 10 euro, 15 euro mensuels, souvent  hors salaires, soient des ajustements aléatoires, de branches, de secteurs, insignifiants, ne permettant de rouler  que 80Kms de plus sur un mois ! Un nivellement  par le bas des catégories socio-professionnelles les plus  nombreuses, avec effets collatéraux désastreux sur la récolte de points douteux, à la valeur instable.

Mais de qui  l'état se moque-t-il ? Que signifie  un telle suffisance, arrogance, impudence, insolence médiatique ? Où nous mènent ces gens en marche et en cols blancs ? 

Quels horizons destinent-ils à la jeunesse, à une jeunesse qui risque de ne jamais entrer en retraite tant les aléas, les conjonctures, le cours des choses naturelles fluctuent ? 

 Il est grand temps de réagir, au-delà des grèves. Il y a le sens de l'existence, du temps contraint, libre, et enfin  débarrassé de toutes obligations rattachées à la profession : soit celui de  la retraite !  Demain est tristement engagé, bouleversé ! 

Les cadences  des  prélèvements sur le capital - ressources de la planète - sont exponentiels et irresponsables. La durée de vie ne se met pas en équation, ne se situe pas sur une courbe de Gauss ou autre. De nos jours et par les temps qui courent, la fin de vie reste plus que  jamais une énigme, un aléas, relève du pur hasard, de la conjonction de facteurs tels  qu'il est impossible de dégager une évidence, une réalité statistique objective. Si le nombre de personnes âgées croît, évaluons de très près dans  quelles conditions évolutives le processus s'opère.

Il est tant de domaines et secteurs où l'argent coule à flot et à la dérobade, du côté des grandes entreprises, tous secteurs confondus, des sommes colossales qui échappent au Fisc  ; l'état  le sait. Il acquiesce ce qui redore le blason des grandes places financières dont certaines demeurent illégalement correctes ! 

L'arnaque est totale ! Le peuple en paie les frais et les innocents tombent, sont meurtris par les milices de l'état de la force désordonnée ! Ça suffit... Cela devient insupportable, quelle vie  passons-nous, déjà si courte ici-bas, spectateurs impuissants de milliers de bévues, d'erreurs, de vérités tracées meurtrières. Le gouvernement actuel  est la pire des formations que la V ème République ait portée au pouvoir. Le contexte devient insurrectionnel, les foyers couvent, se multiplient, essaiment et viendra un jour où  aucune soupape ne répondra aux  commandes de la chaudière Terre! 

ATTENTION / CUIDADO / ON NE JOUE AUX DES  AVEC LE FEU

 

___________________________________________________