FERNAND_LEGER_

Je ne dirai plus, avec Fernand LEGER : " Le beau est partout "

!

 

LOGIQUES  ET STRATEGIES DE L EVOLUTION  SONT DESTRUCTRICES ET IMPITOYABLES 

STOP 

!

 

C'est depuis la Nature  en beauté et toujours  sauvage que nous relatons, écrivons et pensons les mondes en sursis, en dangers, en souffrances !

Comme si  les vires qui nous élèvent et qui  nous emportent vers plus de clartés valaient gages de  vérités prémonitoires ... !

Force est de constater  que nos prévisions, nos appels à la prudence fondés sur l'Observation au Quotidien  se vérifient et se justifient  chaque jour. Ils font la preuve par quatre  que cette dernière  supplante très largement la statistique et l'information qui la véhicule dès lors que la dynamique graphique et chiffrable  s'avère faussée, manipulée, partisane, non objective quant à la sphère et le niveau  d'investigation et de  généralisation des données soumis à l'étude !

Discernement et Objectivité commandent à la résolution des problèmes majeurs que le réel  nous inflige chaque jour, partout à travers la Planète. Il est ompensable que nous puissions ainsi perdurer

Les mondes périclitent, la planète souffre de cette inertie infernale, imprévisible,  précipitant aussitôt  vers le chaos toutes les prospectives devenues caduques, fussent-elles éminemment scientifiques !

Vient un temps où il sera impossible d'assurer et de pérenniser l'acquis, par manque de ressources  et de comburant.

L'urgence est maximale :  stopper, ralentir  les machines en recourant    à la mesure,  à la sobriété. La  recouvrance  des grands équilibres planétaires, atmosphériques, montagneux, océaniques, terrestres, forestiers, désertiques, ruraux, urbanistiques,   reste une question de rythme, de cadence, de sphères commerciales mondiales ; ( transports des biens de production et de consommation dont l'imapct carbone est colossal ) !...

 

Le Réchauffement   Climatique se manifeste par une foultitude interpénétrée de Dérèglements Majeurs. La vitesse et l'ampleur de la propagation sont  considérables.

Il est impensable de laisser  faire et agir ainsi les décideurs de ce monde rompus aux exigences  exclusives de la haute finance et des marchés ! Comment troquer, vendre  à l'encan  la salubrité de la vie sur terre  contre le  diktat des devises et  les logiques des gigantesques dividendes  que dégagent les ténors des affaires mondiales ?

LE NERF ARCHAÏQUE  DE LA GUERRE DES MONDES DÉCADENTS

 

Où serait le réinvestissement profitable  à une  Transition Écologique d'envergure et immédiate ? 

La sur-vie sur Terre doit - elle céder aux impératifs d'une grille et d'un système désuets, obsolètes,  préjudiciables à la biodiversité et à la Biogée si chère à Michel SERRES  ? 

Où allons - nous, que ne laissons - nous pas faire et poursuivre  ? Quels blanc-seings accorder à nos dirigeants plus soucieux de calculer à l'aune de leur  pouvoir et de leur règne  ténus que de ménager le sens durable des choses et de l'étant  !

  Le monde va très mal, au-delà des initiatives croissantes qui ouvragent  dans le bon sens. L'ancrage aux énergies fossiles n'aura que trop durer. L'argent tel une fatalité fausse et ferme les issues de secours.

Le temps presse, la Terre  se vide de ses  substantielles  richesses. La Biodiversité n'est plus qu'un vain mot  collant  aux clichés d'une écologie en mal de reconnaissance et de légitimité. La politisation à outrance de la vie  quotidienne n'aurait d'égale que la frénésie de production, de  consommation faisant les affaires des grands argentiers des états  en assurant  moult parachutes dorés aux  magnats d'un  monde impitoyable où le chiffre,  l'exploitation des algorithmes caracolent au hit-parade des grandes places boursières, propulsent les indices économiques prestigieux.

En contre - partie, déplorons la déliquescence d'un vaisseau à la dérive  au cap fou, incontrôlable, abandonné à l'inertie  catastrophique de son erre 

 

***

CORSICA...GO56

URGENCES 

____________________________________________________________