AUSTRALIE_DEFORESTATION_MASSIVE_

Au ban des accusés, l'Australie déforeste depuis  la colonisation ! Tristes records établis par des irresponsables au pouvoir et comptant parmi les populations. Des forêts primaires ravagées, sans aucune mesure ni précation ... Un scandale planétaire ignoré, à l'instar du Congo

***

L'AUSTRALIE  peut se targuer de se placer au deuxième rang mondial  pour ce qui concerne  la

DÉFORESTATION 

massive de son territoire. Des milliers de KM2 de forêts sont ravagées chaque année. Juste derrière l'Amazonie, les forêts de l'Île-Continent subissent le joug et le diktat des fermiers et des éleveurs soucieux de faire du commerce de la viande  le credo conomique  d'une grande nation ! Ont-ils perdu le sens  et le respect des grands espaces qu'ils auront colonisés ? Le Quinsland troque  ses forêts ! Le désastre devient permanent, outre les incendies sans précédents qui frappent tout le vaste territoire...

Les incendies géants leur donnent tort aujourd'hui. Les prévisions laissent craindre le pire. Une intensification des épisodes de canicules, de vents forts, de sécheresses et naturellement, hélas ! des incendies monstrueux.

Les quantités colossales de GES et de CO2 rejetées dans l'atmosphère engage la salubrité de l'air planétaire en des proportions inquiétantes,  avec une hausse déjà  sensible des concentrations, tout autour du globe. Les GES ne connaissent aucune frontières.

Notons la hausse mondiale des températures, avec un hiver aux moyennes inégalées,  des épisodes climatiques aggravés  !

Les forêts du CONGO subissent le même sort. Le commerce du bois noble fait le jeu des entreprises illégales, difficilement repérables en brousse. Un bois qui  inonde l'Europe via l'industrie du meuble ; produits dont la traçabilité reste  difficile à  établir ! Les produits voyagent, dilués dans le circuit des sous traitants et des mélanges d'essences ! Sources de pollutions supplémentaires.

Les Etats - Unis ont ré-ouvert les vannes de l'or noir ! Le Brésil porte de rudes coup au trésor Amazonie ; les climato-sceptiques font des petits,  très virulents, cyniques, irresponsables. Des états-nations qui nous entraînent vers le chaos climatique planétaire, en toute impunité, avec la complaisance des affairistes européens et consort !

Nous sommes toutes et tous concernés. D'immenses puits carbone naturels et hautement efficaces disparaissent chaque jour, engagent le salut de la Planète toute  entière. Idem de  la pêche industrielle démesurée, du pillage des mers et des océans acidifiés, en  état de surchauffe et de gonflement. Une tragédie écologique  à l'international. Les procédés  sont identiques sur fonds de vides juridiques pérennes...

Nous assistons en fait et sous  nos yeux à la destruction programmée, évidente, de notre cadre de vie, du milieu  naturel sans que rien ne se produise sur le  plan économique et industriel, juridique et éthique qui vienne ralentir le prélèvement des ressources terrestres et nos émissions imputables à l'industrialisation galoppante. " Tout va bien dans le meilleur des mondes " ! 

L'addition promet d'être salée. Face à la  dette écologique,  les états-nations ne seront  plus solvables. Viendra le temps  d'un protectionnisme exacerbé avant  que de tomber dans d'effroyables conflits d'intérêts, voués à la survie, la subsistance, à l'exode climatique  inexorable.

Que les politiques anticipent dès aujourd'hui, se dotent de prérogatives novatrices, se lancent dans l'anticipation diversifiée et tous azimuts, reconsidèrent la complémentarité villes et campagnes, réinventent la ville de demain, redéfinissent le temps quotidien et saisonnier.

Mais rien ne remplacera ces forêts gigantesques détruites, certaines offrant  une exclusivité quasi primaire, gage d'efficacité et de régénérescence de l'air respirable.

Foncerons - nous encore longtemps, têtes baissées, droit dans le  mur de la décadence.

?

 CORSICA...GO56

-  ALERTE ROUGE - 

 

_____________________________________________