CORONAVIRUS__COVID_19__

 Notre Nouvelle Catégorie 

 

LE LIEN

 

http://marin56.canalblog.com/archives/crises_sanitaire__epidemie_pandemie_/index.html

De nombreux pays ferment  leurs frontières et pointent les mesures paradoxales et incompréhensibles de la France face à la pandémie COVID-19 ! 

ÎLE DE CORSE 

 

L'Île de Corse  souhaite un  traitement local rapide, hautement préventif et sécuritaire, une marge de manoeuvres adaptée  à toutes ses spécificités,  au vu de l'état des lieux actuel et, à juste titre ... 

 La Corse est une petite Île, dotée de moyens très modestes. Un dérapage virerait à la tragédie. Des images  qui font froid dans le dos nous ont été rapportées par la presse, notamment dans la capitale, en ce jour d'élections maintenues et de beau temps ; comme si  de rien n'était, la vie s'écoulait dans une proximité exacerbée !  

 OBSTINATION 

Plus de 55 % d'abstention mais  des élections municipales  réalisées dans de parfaites  conditions affirme et martèle le premier des ministres, auto satisfait à outrance ... Soit ! Et  les élites continuent, envisagent un second tour, sans doute maintenu alors que la crise sanitaire prend inéluctablement de l'ampleur. Une pure incohérence  initiée  par le premier tour !

Le peuple dans la rue aura montré son incapacité à appliquer les consignes ! L'état lui en a donné l'occasion, et non des moindres, le plateau des  éléctions municipales, un temps fort passionné et passionnel qui acuitise le rapprochement, la promiscuité... 

 

Les médecins alertent très sérieusement tout en divergeant dans leurs pronostics. Le pouls de cette pandémie aura été bien mal pris. Retards, ratés, bévues, manquements aux règles élémentaires de prudence. Poursuite systématique et bornée  selon l'ordre des  palliers, sur  une échelle de stades et  de traitements  appropriés  en fait plus encline à entraver  la réaction, l'adaptation, l'anticipation, louant et préconisant le  cas par cas systématique, depuis le début,  depuis trop longtemps. De grosses erreurs de stratégies confinant à la mainmise du politique sur le médical, ce qui nous semble inacceptable, fragilisant, bien trop audacieux.

CACOPHONIE 

Si le gouvernement se targue et s'enorgueillit de s'être toujours référé au corps médical, ce dernier n'aura eu  en définitive qu'un rôle consultatif et non décisionnel. Lorsque  l'on apprend  que le CONSEIL  validant la tenue et le maintien   du premier tour des élections s'est déroulé à huis clos, unilatéralement, on peut douter de l'efficacité des mesures graduellement prises, fussent-elles étayées par une partie très restreinte et triée des médecins. Le  médecin conseil  de la présidence vaut désormais blanc-seing ; pour actes  ! 

COHÉSION / COVID-19   = EFFICACITÉ

La règle d'or étant pourtant la capacité à anticiper et à agir en conséquences, du niveau de la formation des personnels médicaux  aux moyens réorganisés mis en oeuvre. A ce sujet, les hospitaliers n'auront pas attendu les politiques pour optimiser les services, en vue d'une recrudescence des contaminations, de l'afflux massif de patients qu'ils redoutent ! 

Cette crise majeure confortera la légitimité des demandes de l'hôpital civil et assimilé ; la rue parle depuis des années ! Des décennies de retards auront été  portées à la connaissance de la population. Les politiques affichaient il y  a quelques jours le contraire, lançaient à la figure des médecins qu'il  n'y avait aucun lien entre la polémique contestataire sur le sujet de la capacité  et de la modernisation des hôpitaux et le COVID - 19 ! Totale irresponsabilité témoignant à la fois de grave méprise  et d'impudence...

Il se trouve, aujourd'hui, que le gouvernement des réformes radicales, inopportunes, pléthoriques, arbitraires se trouve dans une situation aggravée, dépassée. Le scénario du pire se profile, nous paraît  pour le moins  embusqué. Arc-bouté sur les économies drastiques, les prélèvements de taxes,  les lois passées en force, le exigences  du Medef, l'état va devoir payer très cher ces points de ruptures sociales. L'addition grèvera les finances publiques au-delà de toutes mesures. Échec, maladresse, coup du sort dirions - nous pour celles et ceux qui frappaient à l'envi et déchiraient sous nos yeux  le tissus social  contestataire légitime.

Il est hélas ! des occasions dramatiques  qui remettent les priorités en place. Que nous évoquions le triptyque républicain dans un ordre totalement  différent,  plus que d'actualité, porteurs d'espoirs 

Fraternité - Égalité -  pour plus de Liberté.

Avec le Coeur 

____________________________________________