CORONAVIRUS_CONFINEMENT_

 La Chine confine et jugule une  crise sanitaire majeure ! Les cartes montrent une Russie " épargnée "

???

L'Italie opte pour le courage et le civisme au niveau National. La France aura validé  la stratégie du Yoyo que le  traitement différencié et au cas par cas aura initiée

...

CARTE DU MONDE COVID 19

 

https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2486227-coronavirus-en-italie-espagne-portugal-la-situation-dans-le-monde/

 

RESPECT POUR LE PEUPLE ITALIEN 

 

Qui,  en ces temps de pandémie majeure et grave,  aura su prendre au vol et avec  anticipation les mesures fortes et adéquates  face à la pandémie ! 

Pourquoi  ne pas l'avoir fait en France, alors que les autorités  privilégiaient,  en temps et selon le lieu,  le cas par cas, donc  les décalages  et les écarts inévitables à la réalité obscure du terrain ?

Parce qu'à l'inverse, nos politiques nationaux ont engagé  une toute autre stratégie,  hasardeuse, doublée de temps forts populeux, soit en l'occurence, les élections municipales en France dont on connaîtra  certainement les effets.

Les Italiens auront indéniablement  freiné une propagation hors  frontières qui aurait été  hors contrôle sans les confinements  observés au  plus tôt sur leur territoire.

 

FRONTIÈRES ET CONFINEMENT / LE REMPART

 

Nous ne pourrions jamais, géographiquement parlant, désigner l' Italie  comme participant de l'actuel   emballement de la pandémie. L'inverse pourrait hélas ! être  aisément démontré  !

Avant-gardistes de la lutte  Européenne  mobilisée contre la crise sanitaire, mettant en place ce  que nous appelions de nos voeux dès le début de l'épidémie, les Italiens  donc  tracé très tôt  les lignes sûres destinées à freiner un virus inconnu.

 

PRINCIPES DE PRÉCAUTION  GÉNÉRALISABLES 

 

C'est aussi et sans doute par ces mesures drastiques prises par l'Italie que nous éviterons  peut-être,  sur l'hexagone,  le pire ; restons, soyons optimistes et non démobilisés, au quotidien, à travers tous les  gestes et les actes  citoyens ! 

Cela se traduira  au niveau  des hôpitaux et de toutes les structures d'accueil médicalisées et réorganisées davantage de lits et de matériels, sachant que ces derniers  pourraient  manquer cruellement, dans l'urgence.

 

UN DISPOSITIF EFFICACE ET GÉNÉRALISÉ

 

En marge  des impératifs structurels, notons que le civisme et le sens des responsabilités, résident dans le fait qu'il faille à tout prix respecter, outre mesure, tous les gestes - barrières, à tous les niveaux de la vie en société, en collectivité.

 

PENSER GESTES BARRIÈRES  POUR SAUVER

 

Gardons  à l'esprit que chacune de ces précautions peut sauver une vie, par limitation des facteurs de propagation et,  par conséquent, par l'accroissement des moyens et des outils mis à la  disposition des cas  infectés nécessitant  assistance, soin, réanimation.

Inspirons-nous de l'exemple italien et chinois, ce dernier ayant fait la preuve irréfragable de son efficacité ... ( Rapport  nombre de cas contaminés / Nombre de décès, pour une population de près  d'1.5 Milliards d'individus ! 

Sans aucune polémique, relevons les retards pris par la France dans le traitement radical qu'une telle pandémie requerrait, dès le début de l'épidémie en Asie ! Il est impensable de laisser le doute s'installer au diapason d'une succession de réponses  tardives et,  par voies de conséquences,  décalées, manquant de  timing, d'anticipation. Nous le disions et le répétions :  " Qui peut le plus, peut le moins " !

On ne peut sans risque disséminer les mesures au cas par cas sans basculer vers un  point de rupture engageant le système de santé déjà  fragilisé, submergé, affectant depuis des décennies tant de faiblesses  de nature structurelles.

MUTABILITÉ / VIRULENCE / DÉCOURS 

Enfin, gageons que nous ne connaissons pas encore les ressources de COVID-19 ! Comment se présentait-il en Chine, à l'heure de son émergence ? Comment  s'est-il comporté, comment a - t -il réagi au fil de ses  pérégrinations vers l'Europe ? Le temps lui aura-t-il donné plus de virulence, de moyens d'adaptation, de possibilités de muter dans la durabilité ? 

La généralisation et la propagation du COVID-19 ne sont à ce jour, en l'état de nos connaissances, pas  de nature à infirmer  son déclin. Il n'est pas prouvé que  celui-ci ait muté face aux mesures drastiques de confinements observés en Chine. 

Ce qui signifierait dès lors que la Chine aurait malgré elle favorisé l'acuitisation du virus par " excès de zèle ", ce qui appelle un tout autre débat ! 

Face à une maladie  émergente, sommes - nous absolument certains que ce virus se contracte par les voix actuellement  caractérisées ? L'air, les tissus,  en milieu urbain, suffiraient-ils à le véhiculer, le transporter d'une zone à l'autre, de personne à personnes ? Tant d'inconnues supposent de la modestie, de la prévenance, de l'organisation, de la prévoyance, un traitement égal de toutes nos régions dans le temps, sans compter, pour le salut des pôles humains et économiques de toute la nation.

Oui, l'Europe, a manqué le coche du train sanitaire susceptible d'asséner un coup d'arrêt au

COVID-19

!

 

_____________________________________________________