2020_CORONAVIRUS_

LE LIEN    /  PETITION 

 

http://www.leparisien.fr/societe/sante/chloroquine-ne-perdons-plus-de-temps-l-appel-de-personnalites-medicales-03-04-2020-8293677.php

 

COVID-19

UN CONTEXTE AGGRAVE 

 

Tous les soignants  souffrent depuis des semaines,  supportent  gravement les ratés et les manquements, l'absence de timing  et d'anticipation dont auront fait  preuves  les instances politiques, au plus haut niveau, depuis des années, lors de cette mandature plus encline à frapper les femmes et les retraités qu'à écouter l'Opinion dans les rues des villes de tout le pays.

Nous, citoyens, l' affirmions et le disions déjà au début de la pandémie :  il faut tout envisager, dès le départ des hostilités sanitaires, anticiper très largement, considérer les facteurs à hauts risques, ne rien minimiser, ne pas temporiser ! En effet, " qui peut le plus peut le moins "  !

Nous sommes des milliers de citoyens qui auront  prévenu, alerté, partagé  des articles  où nous dénoncions les faits dont voici quelques  exemples

:

Le retard  pris à fermer tous les établissements publics, le recul de la date du confinement, ( 10 jours trop tard, au moins  ), le maintien des élections municipales, l'attente systématique et cette impudente inertie   à passer du stade 1 au stade 3 de l'épidémie, tout cela  attestent d'un manque  majeur de  sens  des responsabilités ; ,n'en déplaise  aux dirigeants de ce  pays. Le monde de la santé en paie lourdement les frais. La crise sanitaire est là. Vous deviez d'être au service du Médical, changer de tutelle, surtout après 20 mois de légitimes revendications, lorsque toutes les catégories socio-professionnelles, notamment celles de la SANTÉ publique, défilaient et vous alertaient...

1 / Oui, Mrs les politiques, le port du masque est indispensable, en surcroît pour tous les personnels qui interviennent de près ou plus loin dans la lutte contre COVID-19  ; 

Un hôpital, une structure de santé doivent disposer d'un arsenal " Épidémie  ",  en permanence contrôlé, gardé,  à renouveler, sur des crédits d'état : cela n'a pas été le cas : des médecins, des infirmiers  décèdent ! Les masques et tous les matériels de protection / Prévention manquent encore ! 

Oui, Mrs les politiques, les agents  de tous les commerces dits de bouche doivent impérativement porter le masque, outre les mesures de protection par écrans plexiglass, souhaitables au niveau des caisses des grandes surfaces et des magasins, de tous les lieux accueillant le public ! 

2 / Oui, Mrs les Ministres, il convenait de prendre des mesures égalitaires en temps, sur tout le territoire et ne pas vous fourvoyer dans le cas par cas sectoriel, géographique, temporel,  procédurier à outrance au regard des niveaux  avérés de la pandémie en France - Corse et Outre-mer ; le virus  a ignoré vos mesures parcellaires. Il s'est propagé jusque dans les bureaux de vote !

3 / Oui, Mrs les politiques, le virus peut  être véhiculé dans les airs, bien au-delà du mètre dérisoire  toujours préconisé aujourd'hui. Il est porté par les courants d'air, la brise, la traînée des marcheurs qu'une personne suit, dans la rue, au marché, partout.

L'organisation des élections municipales au coeur d'un Stade 3 de la pandémie   est à ce titre  une faute majeure ! Des plaintes son en cours ...

4 /  Oui, Mrs les politiques, il est bien plus facile de dresser des PV à l'instanté, de cogner sur les personnels de santé qui vous avertissent depuis plus d'un an dans les rues, de laisser  vos préfets déblatérer des propos infamants et insultants à l'encontre des victimes, des soignants pourtant confinés aux chevets des grands malades,  sur la voie publique, au nom de la République bafouée ! 

5  /  Oui, Mrs les politiques, votre  quête  inconsidérée de pouvoir, vos manières de rois de conduire l'arbitraire, d'imposer aux médecins  et  au tout venant des protocoles hasardeux, fragiles,  créent un climat délétère de dispersion, d'égarements, de confusions, de doute quant aux procédures  égalitaires  au niveau national de suivis médical en mesure de rassurer et de soigner au mieux  la population.

Guerres et pressions  de Laboratoires obligent et dictent

6 /  Oui, Mrs les politiques, la fermeture des EHPAD reste une bonne chose ! Encore eût-il fallu les prémunir d'un minimum plancher de respirateurs en  mesure de traiter les cas graves, eussent-ils été insuffisants. Un EHPAD n'est pas un mouroir, une funeste fatalité que la conjoncture exacerbe massivement. Restons dignes et voyons dans quelles conditions oeuvrent les personnels, souvent non protégés. Des personnes âgées pourtant en bonne santé ont décédé ! 

 

7 / Oui, Mrs les politiques, penchez - vous sur les résultats probants et indiscutables que le Dr RAOULT obtient ! Pourquoi  un taux si faible de décès dans ses unités de soins  à la pointe du progrès ? Faut-il que vous fermiez les yeux et niez l'évidence ? De la Médecine de ville aux Ehpad, en passant par les hôpitaux et les foyers, ce traitement, assorti d'autres mesures  donneraient un coup d'arrêt à la maladie...

8 / Oui, Mrs les politiques,  " nous sommes en guerre ! Mais vous envoyez aux fronts des soldats armés de fusils à bouchons...

Combien de milliers de morts, combien de Soignants fauchés ? Une Crise Sanitaire qui vire hélas et tragiquement aux sempiternels balbutiements  politiques, aux économies  économiques consternantes,  aux impératifs de marchés.

Laissez faire, agir, le corps médical, non pour le pire mais pour le meilleur. Donnez aux Médecins toutes latitudes pour soigner, guérir, engranger des données précieuses susceptibles de valider de solides protocoles, pour le respect de la vie et non un culte expédié de la mort massive,   infâme, dicté par le potentiel et les dangers de fortes contamination  du Covid.

Les blessures morales  de la pandémie seront à panser et à penser, généreusement, en terme de temps et de retour à soi,  aux proches, à la vie, à la cohésion. Le système attendra, convalescence citoyenne et nationale oblige. 

Oui, Mrs les politiques, encore une fois, vous aurez - été prévenus

!

______________________________________