INCENDIES_TCHERNOBYL_2020

 

 

OU DE L  'ANTHROPOCENE  EN SURSIS

 

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/corse/tchernobyl-34-ans-apres-nouveau-nuage-potentiellement-radioactif-europe-1817920.html

 

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/fonte-glaces-groenland-fonte-glaces-2019-trahit-changements-profonds-netaient-pas-prevus80145/

 

 

 DÉCIDEURS ! ÉCOUTEZ LES SCIENTIFIQUES

 

2 LIENS  ENTRE  AUTRES 

Qui  nous ramènent d'emblée aux quotidiens désastreux et aux forfaitures  prégnantes de l'Avant-Covid-19 Mondial.

La Pandémie actuelle nous aura  profondément  affectés ! Puissent les états et les gouvernances, les grands décideurs en tirer toutes les conséquences qui s'imposent dans l'urgence. L'édifice mondial vacille. Bases et modèle obsolètes, multiples paradoxes et anachronismes, il ne peut persévérer ainsi, à grande vitesse, à sens unique. La frénésie de la reprise et ses cadences menacent plus qu'elles n'appelent à la paix et à la prospérité  dans un Monde sain.

Il est  urgent de revoir la copie systémique, de repenser l'avenir, de panser les blessures du passé, aux risques avérés d'une  fatale rechute. Nous n'emprunterons guère  nos termes à la métaphore guerrière mais bien aux avatars de la maladie, de l'infestation du Milieu et de l'Etant par le locataire dominant  de tous les temps : l'homme ! 

Une situation dégradée, délétère, que la Pandémie et le confinement masquent, écartent,  aux dépens   des deux pôles sanitaire,  - ce qui coule de source -,  et, économique ( industriel et commercial ).

Si la  dimension civilisationnelle que  l'industrialisation  incarne pose toujours problèmes quant à ses  leviers énergétiques sales. Nous ne pourrions poursuivre sur les brisées de l'ancien système éminemment polluant, meurtrier, irrespectueux de la Biodiversité, de la biocénose sans convoquer le déclin. 

L'enjeu et les risques encourus mettent en balance et en exergue les failles d'une désorganisation des modèles  humains vis à vis de l'essentiel, du cadre  cadre de vie souverain.

D'une situation sursitaire amoindrie, nous passerions le cap  d'une époque décadente, d'un environnement périclitant à grande vitesse sans que nous soyons en mesure de contrôler nos impacts sur  la biosphère.

Si les chefs d'états s'en remettent aux connaissances et aux travaux des scientifiques, des médecins, des épidémiologistes, - retranchés qu'ils sont et démunis face aux rouages implacables de la pandémie -, il est impérieux  qu'ils adoptent une égale  déférence et écoute  à l'attention des  climatologues, des chercheurs, des scientifiques, des mathématiciens  en capacités de modéliser  actuellement des scénarios inquiétants voire, catastrophiques et généralisés à l'ensemble de nos conditions d'existence et de survie.

L'actuel  état de la Terre, nos réponses face aux aléas dont nous sommes les activateurs,  nous permettent encore et malgré tout de combattre la maladie et le virus dans un cadre  somme toute " acceptable " ! La  virulence  d'une Pandémie  type  Grippe Espagnole qui frappa le Monde il y a un siècle aurait été évitée ! 

Il n'en sera plus ainsi lorsque les pays du monde devront affronter maintes épidémies, à répétitions,  que zoonoses et  circonstances naturelles dégradées  déclencheront  avec  acuité à l'encontre des nations, des pays, en situations de  fragilité, d'impréparation, de lacunes  et de confinements.

En outre et dès lors soumis à des accidents climatiques majeurs, à des catastrophes naturelles, à  des bouleversements irréversibles, à des tensions sociales  et migratoires, ces derniers tenteront de subsister  aux dépens du vivant  environnemental. L'environnement immédiat, les équilibres  du  milieu  perdureront un certain temps , tout en se  raréfiant, tout en  subissant la pollution, avant que de disparaître à  jamais.

Délivrer chiffres, études, comptes rendus de chapelles,  entendre et faire les frais de guerres de clochers et de doctes querelles n'augurent rien qui  soit fructifiant et sûr pour notre avenir.

Il est des observations que la logique, la raison, le discernement, l'information, la co-naissance  conjuguent et rassemblent afin d'alerter et  d'éclairer le cours des évènements vers   davantage d'anticipation, de mesure, de préparation, de prévention, de choix évidents et justifiés dont il convient de tracer les grandes lignes.

Si les états-gouvernements, les grandes banques continentales, les organismes financiers internationaux sont  disposées à renflouer les économies grevées  et touchées par les conséquences de la pandémie, ils et elles devraient l'être, à hauteur de financements connexes et égaux, pour tout ce qui concerne les niveaux et les secteurs d'une transition écologique et industrielle propre  et durable, à assurer et à mettre en place, équitablement, dans tous les pays du Monde.

On ne saurait accepter de traitements différentiels, à multiples vitesses,  intéressant  le sanitaire et l'économie, à l'échelle planétaire. Comment souffrir d'inégalités environnementales et en surcroît dégradées ? 

L'Après-Covid-19 Mondial  doit signer  et valider une nouvelle donne, une nouvelle grille de Civilisation et d'Humanité ( s ) !

Paris, enjeux, défis, peu importent les acceptions lorsque l'objectif et l'horizon viables se profilent à destination du vivant, végétal, humain, animal, sans oublier le substratum qui  fonde le tout. Nous devons, chaque jour, démontrer cette allégeance au Tout comme au Pacte Naturel que les hommes et leurs systèmes actuels peuvent dès ce jour activer. Un Pacte Naturel par trop parcellaire, expérimental, inégalement réparti et / ou activé, en retard sur la succession des évènements et qui manque à l'appel des mondes désorganisés

La  pandémie Covid-19  aura du moins démontré la redoutable possibilité de l'activité alternative, en redéployant les outils des entreprises,  à des fins sanitaires et de préventions massives, ( Masques, respirateurs, notamment ) !..

Lueurs d'espoir pour rêver d'un autre Monde plus sain, plus juste, plus propre et respectueux de la vie. Récusons toutes les options prises, à la solde de ces  algorithmes fatals, suicidaires, infernaux  :

Production - Consommation

Emissions - Rejets

Pillages  des ressources - Destruction de la Biocénose

!

CORSICA...GO56

 

A SUIVRE 

________________________________________