SOLO_TESTARELLA_3

1 Clic, bien focaliser sur la Foto, un petit espar apparaît, dans son profil ; une petite voile ( 3.2 M2 ) le vêt ! Dérisoire dimension que cette  aile solitaire fuyant la lame, un abrupt sombre et angoissant 

!

3 Clichés pour un Solo hivernal, sur site  insulaire pourtant connu ! La force des vents en aura décidé ainsi : pas de toile acceptée ni possible au-dessus de 3.2 M2 ! En effet, le Solo et l'épreuve furent rudes, exposés, essentiellement  humble, approximatif. Le vents toise les 55 Noeuds en rafales, peut-être davantage, froid, comme enténébré.

Assurer les longues courbes que la houle et la vague imposent, sans  compromission ; ne pas chuter au bas de la pente, du trou, du creux béant au ciel, aux risques de se voir happé vers un interminable rouleau qui se régénère, jusqu'à la suffocation.

Le matériel est  une donnée capitale. En vue de ce type de conditions, se doter du meilleur ratio Flotteur / Voile, Flotteur / Gréement. Il n'y a  ucune autre alternative : 

60 Litres et 3.2 M2, sachant qu'on ne recourt à pareille équation que lors des jours tempétueux, à violentes rafales, pour des conditions de vents moyens soutenus ( 35 / 40 Noeuds constants et moyens )

VENTS_VIOLENTS_

 

En effet, selon les orientations Vagues / Vents, on observe des baisses de  vent intempestives au coeur même du Line Up. Idem vers la passe qui permet de sortir et de rentrer. 3.2 M2 reste une surface très technique à manier, gréer, tenir dans la baston. 

Il faut savoir  que ces voiles de très gros temps témoignent des progrès remarquables réalisés en matière d'équipements spécifiques. Sachons les utiliser, les acquérir, sortir dans les vents très forts à violents.

Tout arrive à  qui cumule progrès  et  navigations  par tempêtes.  Les tentatives que l'on conduit  dans les vagues  familiarisent très vite  le Windsurfer ; il se place  en situations et  en capacité de naviguer par gros temps. Il lui appartient  de doser  et de mesurer ses marges de manoeuvres...

La mer fume, les embruns volent, les vagues se lèvent comme des barres liquides ...  Au coeur même du spot et du site de vagues, tenter, lire, observer, se rapprocher des points de déferlement, tenter une solide épaule ! Peut-être qu'un jour viendra et verra s'envoler  au-dessus d'une telle  lame un Windsurfer et son merveilleux esquif

- MARIN - 

Navigation par Gros Temps / Vents Violents

 

ORDRE_DE_GRANDEUR_

 

Les distances creusent le champ des vagues. Chaque sujet semble s'éloigner. La voile  s'efface dans le clair-obscur hivernal. Une solitude pesante, sursitaire que capte le troisième oeil, depuis le rivage, à l'abri de la tourmente ;  merci

" EMMILA

__________________________________________