PLUS  de 1000 Kms de côtes, de rivages, de criques, de plages, de sentiers littoraux ! Qui dit mieux ? Pour près de 300 mille habitants : peut-on rêver pareille densité aux 100 m  d'espaces maritimes ! Et bien 

 OUI 

L' Île de CORSE sera le dernier Territoire à redonner accès à son patrimoine marin... Pourquoi ces décalages, ce retard pris à l'encontre de toutes les structures touristiques et d'accueil devant s'organiser de façon plus complexe et  sécuritaire,  avant une saison somme toute fortement   impactée ? 

Comme si le Télé - Travail eût irrité les autorités gouvernementales voyant ainsi un luxe, un privilège, quelques largesses injustifiées à pouvoir jouir de cette manne naturelle proche et tellement accessible ! 

Aucun risque potentiel émerge au regard de la profusion d'espaces et de lieux propices à l'évasion, à la promenade. Malgré un milieu et des sites dérobés, en grand nombre,  les autorités donnent accès à toutes les nouvelles formes de confinements, d'entassements urbains susceptibles  d'emballer la  dynamique de la contagion ; ( Commerces et Services ) ...

Difficile  de comprendre et de cerner ces dispositions ; la machine économique pousse et précipite le système des choses immuables envers et contre tout,  faisant de la date du 11 Mai 2020 un seuil fatidique qu'il importe à franchir, " quoiqu'il en coûte " de la santé et de la prévention.

Comme si  l'acteur - décideur avait  maîtrisé  et contrôlé, les connaissant sur le bout des doigts, tous les leviers de la pandémie. Soit, gageons que l'impudence et la prétention ne prêteront plus le flanc aux terribles possibles que  l'infestation fait encore peser sur le quotidien.

Quoiqu'il advienne, avoir fermé les milliers de kms de côtes de l'hexagone, des Outre-Mer, de l'Île de Corse reste une aberration dès lors que le concept de plages, de sites et d'espaces naturels dynamiques auront été présentés aux autorités comme une alternative salutaire susceptible justement de desenclaver les lieux et occasions de sorties en pleine nature. 

Des sorties qui eussent fait tant de bien aux publics affectionnant ce type de loisirs et de centres d'intérêts. La pédagogie dans ce domaine fait des miracles et il est fort à parier que l'éco-responsabilité eût trouvé en ce  domaine dénouements et initiatives de qualité.

A MÉDITER ET A RÉFLÉCHIR 

L' Île de CORSE ayant  fait montre d'un respect  massif des mesures spécifiques de ce confinement se voit donc bonne dernière, tard dans la saison et là encore, malgré de nombreuses réserves, sujette à multiples cautions, notamment par la voie des maires qui, en  ce domaine,  ne font toujours pas   l'unanimité

!

CORSICA...GO56

 

______________________________________