ON_THE_INSIDE__T__01_

DE LA GO-PRO   A  GOGO  @ SONGES ET LUMIERES 

Des images qui datent mais on y tient. Les abandonner au disque dur : pas bien

PART 01 / 03

ON THE INSIDE TESTARELLA from MARIN 2A on Vimeo.

 

"  TESTARELLA  "

 

Hivernale recouvre enfin  ses champs d'écume à tel point que l'on ne distingue plus les rochers du bord, de la passe, de l'étroite mise à l'eau.

Gare au reflux de la marée de tempête ! Un vent si fort à violent dans les rafales qu'il oblige  le  navigateur à se coucher dans l'eau et à plaquer, à maintenir fermement  son gréement...

Une occasion de contempler  vers l'amont un magnifique arc-en-ciel ! Comme si le Ponant eût emprunté cette arche d'alliance, s'y fût engouffré avec rage. Guises de prélude pour un ballet  fluide ! 

Voici  l'oeuvre du Mistral  Noir et du vaste massif de Cagna tout proche qui accroche les nuages au vol.

Malgré le port  du casque, rumeur et grondement sont assourdissants. Les vagues arrivent  par séries nourries. Elles se lèvent,  si loin. On ne remonte,  en définitive,  jamais assez au vent du vaste site tant celles - ci, au diapason du gros temps, naissent au large. L'aire de navigation gagne alors en superficie, en profondeur ! 

Évoluer seul  - ( Voile =   3.2 M2  +++   Waveboard  =  60 litres Single Board :   obligent ) - n'est pas recommandé ; qui l'ignorerait ? Mais l'appel des vents tempétueux est  prégnant.  Se priver de  pareilles conditions virerait au non sens, à l'accroc. Les dimensions de l'Extrême sont à ce prix déraisonné. Ne plus faillir, une fois emporté sur les flots ! 

S'il convient  de se préparer,  cultiver une certaine forme de réserve, d'humilité, de modestie face aux éléments déchaînés restent de sages résolutions. Combien de fois aurai-je refusé de remonter la face liquide et sombre  de très hautes pentes ? j'ai souvent fui, terrifié par le tumulte  tonnant des masses  d'eau, là-haut,

" On The Inside Testarella "

 

BACKSURF___T_

 

 

 

J'ai donc  tenu à  rapporter  ces petites images de quelques  bordées solitaires sachant que la caméra embarquée (  Go-Pro )  écrase les perspectives et ne rend pas pleinement compte des proportions.

Mais la longueur d'onde, la période, la profondeur que les ondes, la houle, les vagues affichent ne trompent guère.

Il est très difficile de jouer sur les 2 tableaux du vent violent et des grosses vagues. Le matériel doit observer un ratio vraiment spécifique et  équilibré.

On a changé et raccourci l'aileron, avancé l'embase de mât, rapproché et allongé les bout de harnais, resserré toutes les vis des footstraps, tout contrôlé, capelé un bon gilet de flottaison et de protection ( DA KINE ), ajusté son casque, vérifié qu'il peut s'enlever sous l'eau, si l'on devait être pris dans son matériel, idem du harnais ! Les bouts sont neufs, la voile a été contrôlée, aucun pli  n'est laissé au hasard. Le choix du mât, dans la baston : 50 % Carbon,  beaucoup plus robuste et tolérant dans les violentes bourrasques ; on étale mieux, davantage de souplesse, on préfère un Flex Top ( Par association de Tops et de Bases  différents ) ! 

Bien ajuster ses footstraps, garder ainsi la board plaquée sur l'eau ; on saute malgré soi dans le vent violent !...  Malgré un check-list complet, statuant sur le potentiel mental et physique du bonhomme, plus rien n'est acquis et le tout  demeure, livré au hasard, à l'imprévu, à la soudaineté, à la lecture aléatoire du sujet  sur l'eau.

Je me serai senti si petit, à la merci de la moindre faiblesse, du moindre doute quant à mes possibilités du moment. Et si j'avais  présumé de quelques dérisoires  dipositions ? La tempête n'épargne jamais ! Serait-elle miséricordieuse ?  

A très grande vitesse, en remontant au plus haut d'une épaule nue, je vis  l'iris d'un regard  unique,  translucide et redoutable. Il me sembla divaguer

***

- MARIN - 

Récit - Navigation par Gros Temps - Solo

PS / 

La suite  on VIMEO  dont voici le  

LIEN

 

https://vimeo.com/424007994

 

INSIDE_TESTARELLA

_____________________________