PHOTO_AURORE_BALLINT_

  Photo /  Aurore Ballint 

 

 

Ton corps  demande le divorce

Il insiste et s'impatiente 

Refuse-le lui          soit catégorique

Ne  lui concède rien qui serve le naufrage

 de la volonté des âmes 

 

Ressaisis-toi  et mène - le tambour battant 

qu'il sache ce qu'il endure    selon  l'esprit

en Esprit 

quand  de perdurer  et croiser   par les flots

en gagnant

Eau-Delà

 

Donne-lui la cadence 

La fuite effrénée que l'on engage  

sur  la voie sans issue

ici-bas

te l'impose 

 

Que le choc soit frontal 

comme l'appel au saut    au vol libre 

fulgure la  conscience

Qu'il laisse l'empreinte  du sort 

le vaisseau démembré     l'épave 

aux mille récits de mer

au corps - mort

 

Propulsé  dans les airs

en l'instant  de te  quitter 

à travers les bleuités

et les fumées blanches  de l'embrun

musique ta vie 

 

Tu n'as plus grand chose à perdre

l'inélucable n'aura jamais été un pari 

et ne transige  point 

Mais une date

une échéance aléatoire

l'unique vérité tangible

de matière   in - animée

 

J'ai dans le coeur 

un chant et hisse et Oh 

matelots 

Leurs  alcools        leur absinthe

Ô Ciels des  marins  

débondent nos  choeurs envoilés 

 

Légendes et mythes 

manquent aux mondes hagards 

qui s'égarent 

le Temps du Rêve

s'éloigne  et flambe 

 

Pascal       aide-moi

Est-ce une pensée        un penser  aléatoire 

qui sommeille  dans le tourbillon des étoiles

Jean         serais-je   à la croisée des chemins

sur la Longue Route 

de la Nuit Obscure  

 

!

 

- MARIN  - 

Le Bout de la Route 

En  Cours de Route  le 16 Juin 2020

Références  

Pascal ( Les Pensées ) 

Jean de La Croix ( La Nuit Obscure  ) 

Bernard  Moitessier ( La Longue Route )

Les Poètes Maudits  

 

_________________________________________