BOULEVERSEMENTS_EN_MEDITERRANEE_

 

 

 

Îlôts de  chaleurs, Zones Marines Mortes, Canicules, Situations de Blocages Météorologiques récurrentes, régulières, de plus en plus longues, pollutions, réchauffements alarmants, la Méditerranée est condamnée par les politiques actuelles, à tous les niveaux et sphères d'influences et de prégnances sur le Milieu. Les experts annoncent entre 3.8 ° C  à près de 7 ° C d'élévation des températures moyennes autour  et au-dessus de la Grande Bleue. Les conséquences catastrophiques, d'ordre thermodynamique,  sont à craindre, à prévoir.  L'Etat maintient le cap des excès, de l'inconscience et de la précipitation saisonnière des masses. Une stratégie, un modèle  de société bloquée, vouée au déclin, à la décadence, à l'accident Climatique Majeur

!

 

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/climatologie-mediterranee-va-subir-plein-fouet-rechauffement-climatique-6624/

 

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/changement-climatique-150-ans-rechauffement-climatique-anthropique-ont-balaye-6500-ans-refroidissement-naturel-59424/

 

A la lecture de ces grandes lignes de fond, l'on est porté à s'inquiéter  de l'infférence de l'état, de son inclination à ignorer comme à mépriser le travail de recherche colossal mené par nos scientifiques, l'intelligence artificielles, les modélisations mathématiques  fiables de nos ordinateurs.  La chienlit a la vie dure. Les rapaces  s'accrochent à leurs proies : la populace qu'ils mènent de mains de maîtres incontestés vers le chaos, l'entropie aggravée, le déclin et la décadence.  L'Ecologie politique fait du chemin, remonte la pente et le fossé creusés par les grands affairistes et les lobbies. Le politique, frileux, timoré, empêtré jusqu'au cou dans les  marchés glauques et juteux persiste et signe : développement, croissance, surproduction, surconsommation, pillage des ressources terrestres et marines, énergies sales, sans aucune entrave, retenue, limite, scrupule. " Après nous la sécheresse, l'aridité, le déluge, l'enfer des canicules et des extrêmes climatiques " ! 

Il est grand temps de déménager ces pantins qui  font de l'écologie une politique de bas étage, circonstanciée, subsidiaire, le dernier strapontin d'un aréopage zélé mais inefficace, inconscient, insultant, révoltant. L'avenir appartient à ce  que l'on pourrait  et devrait nommer  : " Insurrection des Consciences " ! L'acception vient de Pierre RABHI, sage et précurseur, passeur éclairé  qui voit dans l'avenir des technocrates et des dominants un enfer se profiler. 

Or rien de tout ce qui aujourd'hui peut être produit ne doit échapper au cahier des charges drastiques, propre, durable, vert, éco-logique, éco-responsable. De l'émission des déchets au pillage des ressources, la mise et la donne condamnent le futur. Vient  un temps, une époque  des quels l'homme e pourra plus se défaire, se libérer. Un cloaque, un enfer de nécessités et de besoins vitaux puis, meurtriers, brutaux, violents, abandonnant l'humanités aux affres de l'iniquité, de la cruauté, de la prégnance militaire et  belliqueuse. L'espace vital est menacé, affaibli, appauvri. Les  excédents de chaleurs que l'anthropocène émet nous seront à court terme fatals. 

A nous de jouer dans la cour des grands et de les sortir  par toutes les voies  et  les voix rebelles du refus et l'exclusion. 2030 ! Il sera bien trop tard ... Le temps fuse, nous échappe alors que forfaits, forfaitures, crimes contre le vivant, écocide atteignent des sommets, plus insidieux et cruels  que les guerres

CORSICA...GO56

 

 

 

____________________________________________