ECHOUAGE_CARGO__BOUCHES_DE_BONIFACIO_

  Bouches de Bonifacio, cet hiver ! Imaginons le scénario de l'équipage  réduit laissant filer ce cargo droit vers les flancs d'un Tanker, en pleine nuit, comme il  l'aura laissé s'échouer sur  les rochers de la côte Est de l'Île de Corse, à l'entrée du Détroit ! ... De surcroôit, par Grand Frais  ! 

 

Nous  actons les faits   et les précautions déjà en vigueur  sur cette zone marine à très hauts risques ! Les Bouches de Bonifacio, le Detroit, la Réserve Internationale  éponyme qui  la caractérisent mondialement.

Le trafic maritime y est intense, engage des navires transportant des produits dangereux  mais aussi des quantités colossales  de fuel, de brut, de mazout ! L'énergie fossible  alimente de beaux jours et le laisse pas  de ralentir, de forer de nouveaux gisements, de s'imposer à la face de la Transition énergétique.

Les derniers évènements qui frappent de plein fouet les rivages, les côtes, les récifs de l'Île Maurice montrent à quels poins de tensions et de non - droits la navigation de complaisance  se livre. Affaires, économies, route plus directe, donc  plus  rapide, coûts d'exploitation et prix de revient réduits, les armateurs et le commerce font toujours bon ménage et se graissent mutuellement les mains au passage de chaque transaction.

ET POURTANT  DES RISQUES MAJEURS

 

- Par gros temps,  la nuit, lors d'une intensification du trafic maritime, en saison estivale,  en hiver et la liste s'emballe lorsque l'on  se réfère aux  erreurs  humaines, aux défaillances techniques, aux pannes d'instruments.

La mer et les déferlantes n'attendent pas ... Si un navire  devait s'échouer, se déchirer le long  d'un récif, d'un haut - fond par perte de gouverne, poussé par les vents forts,  

si un abordage avait lieu et engageait  les bateaux à sombrer ou à verser leur fioul, leur brut dans la mer, rien, rien ne serait en mesure de contenir la marée noire.

Nous connaîtrions  un désastre écologique irréparable, aux conséquences dévastatrices et la Réserve Internationales des Bouches de Bonifacio  serait profondément et durablement impactée, bouleversée, défigurée, sachant et connaissant la nature accidentée des reliefs, des rivages, du trait de côtes 

PISTES ET PROPOSITIONS 

 

Nous émettons quelques  propositions ou  alternatives, des pistes de réflexion, surtout ; 

- Une diminution du Trafic ; 

- L'établissement connexe d'un Quota destiné à garantir en toute fluidité  le passage des navires ; 

-  Limiter le Tonnage ; 

- Détourner ou attendre  des conditions météorologiques  favorables  et interdire le Détroit par BMS Coups de Vents ;  

- Limiter l'intervalle  horaire à la durée du jour, heures solaires,  UTC ; 

- Respect du cahier des charges et notamment  INTERDICTION des PAVILLONS DE COMPLAISANCES.  Vérification avant d'entrer dans les eaux internationales ; 

- Se conformer  aux contrôles  d'usages techniques et aux dernières autorisations de Navigation en cours ; 

-  Pour ce qui concerne le Fuel, le Mazout, le Brut,  les produits polluants dangereux, il convient d'interdire le TRAFIC ! Trop de dangers et de menaces pèsent sur le cours d'une navigation  sereine, pérenne

Il existe tant d'autres  axes de travail et de prospectives

Espérons  que de telles contributions, aussi modestes soient - elles, engagent les politiques en lices à réagir et à prendre la mesure des risques encourus, avant qu'il ne soit trop tard, afin d'éviter une catastrophe de très grande ampleur 

 

***

 

CORSICA...GO56

 

_______________________________