BRESIL_MATO_GROSSO_

 

 

RESERVES ET DEFIANCES  

 

A la fin de l'année 2019, entrant de plain-pied dans la troisième décennie du nouveau millénaire, je me permettai, encore une  fois,  de faire part de  mes inquiétudes  au regard de l'avenir et des échéances relatives à la prospective et aux estimations, ( Données de la hausse moyenne des températures  du Globe prévue  à l'horizon 2100 - 2070 puis 2050). Nous  pouvons d'ores et déjà  mentionner l'échéance 2030  et  ses redoutables semonces ...

Je qualifiai,  sans le moindre doute,  comme  suicidaires,   les termes et les orientations inchangés qui caractérisent  la  géo-politique mondiale  menée par nos dirigeants, décideurs, politiques et affairistes.

Une géo-politique - industrielle - économique - énergétique   qui devrait  acter et franchir un point de ruptures et d'extrêmes tensions dans le courant de la  prochaine décennie ! La cybernétique, le Big-Data,  " l' ADN SOCIETAL "  dont  Joël de ROSNAY   évoque les sphères d'influences  dans  son  dernier ouvrage laissent  entrevoir le scénario  du pire !

2020 / 2030  s'engage au plus mal dans un dédale  de faits  qui évoluent en boucles de   rétro-actions aux effets induits  catastrophiques,  tant  du point de vue climatique que des ressouces  terrestres qui s'épuisent, inexorablement.

 

ANTHROPO - SCENES     /   LES COÛTS DE L'  EVOLUTION  - 

 

 

Après la Covid-19, la vie a repris son cours . Le " jour d'après " ne fut que  vue de l'esprit,  balayé par la grande marée  des  besoins  et des nécessités sociétales, industrielles et commerciales. Retour aux curées  juteuses d'un système voué à l'auto-destruction massive de notre habitat et de nos ressources injustement partagées, pillées sans  le moindre des soucis  de précautions viables  et  d'économies, de parcimonie  vitale.

La conscience des mondes en périls   multiplie  pourtant les données et les sources  de l'information planétaire, participant et partie  prenante d'un tout. Notons son  incapacité à  infléchir les stratégies d'exploitations  inhérentes  aux   politiques en place et  garantes d'un système sur-productif, industriel et énergétique qui gagne et propère  encore sur tous les tableaux. Les énergies fossiles caracolent en tête, en dépit des graves conséquences générées et encourues.

 

DES REACTIONS EN  CHAÎNES INEVITABLES ET  PLUS PRECOCES 

 

Jamais le Monde ne connut pareilles  semonces en provenance de notre planète. Outre les tragédies sociales, humaines, humanitaires, environnementales  auxquelles nous assistons tous les jours de l'année, notons la lente et terrifiante déliquescence des grands équilibres  de vies planétaires, le déclin de la biodiversité, les manifestations  d'un déréglement  climatique généralisé et virulent. Les grandes forêts  du globe brûlent, sont livrées à la merci de tyrans écocidaires sans que le droit d'ingérence soit justifié et indispensable ; ne respirons  - nous pas le même air pollué   ? 

Altération des éléments naturels, destruction et dévastation  des grands espaces,  empoisonnements des airs et des eaux, des cours  d'eau, des terres, forêts primaires incendiées, débâcles généralisées,  chutes et pertes de nos glaciers, fonte des Islandis, sécheresses extrêmes, pénuries d'eau, canicules hallucinantes, attaques frontales  et légalisées menées contre   la Biodivesité  allant de la chasse à la Glu aux prédations ignominieuses de la surpêche industrielle,  production et diffusion scandaleuse de la matière plastique destinée à jouer dans la cour des grands pollueurs via la TVA  appliquée à doses infinitésimales et  par myriades aux produits de consommations  courantes,  persistance des réseaux de production validant un surcoût carbone  effroyable. Concernant  le fléau plastique, notons à quels niveaux d'irresponsabilités et d'inconsciences évoluent nos élites en  lui assurant pérennité et,  en surcroît, cadres de lois  ! 

Les déchets s'accumulent, les  rejets  s'envolent et épaississent la chape de gaz  à  effets de serres  qui  nous agressent et  nous affolent ! Rien ne va plus, tous les ingredients de l'accident climatique majeur  entrent en lices et rivalisent  d'agressivité, d'irreversibilité ! 

 

" PACTE NATUREL  " 

 

:

LE TRIBUT  DE L'ANARCHIE  PATENTEE 

 

Oui, Planète Terre  rejettera  ses enfants pour l'avoir tant  souillée,  méprisée, balafrée,  défigurée, niée, agressée, terrorisée, martyrisée, fauchée, dépossédée de  ses ressources sous l'égide de la cupidité et de la dominance, de la loi des marchés et des  délocalisations à l'échelle planétaire.

Le contexte devient insupportable. Le manque de réactions et de mesures  de nos dirigeants   aux sommets des  états les plus riches, réunis en conférences  pléthoriques,  signe  un aveu d'échec cuisant, une fin de  non recevoir, arc-boutés que ces derniers  demeurent,  tout  en trônant et en activant  les  dominantes d'un système dépassé, obsolète, inadapté, dangereux,  incontrôlable ! 

Il convient en outre  de s'insurger  contre  ces dispositions sociétales qui font de l'opinion,  du peuple,  des forces vives de toute nation désormais en danger, à tous les niveaux de l'organnisation de l'espace - temps, une masse assistée et dangereusement manipulée, désinformée. Véritables et inombrables troupeaux  que l'on mène,  à la guise des  états-patrons-financiers,  non vers l'estive  des alpages,  mais à l'abattoir des réseaux  routiers. Des millions de personnes sont  livrées aux  leurres, aux chimères  des modes et des  saisons. L'artifice éphémère  et  d'ordre  mémétique  force le destin,  envahit, submerge sans limites,  littoraux et régions immenses,  à nouveau  prises d'assaut,  au nom de  l'ère  post-covid-19 et de ses marchés recouvrés, décuplés.

Des dizaines de millions de personnes  migrent  pour quelques mètres carrés de sables pollués, subissent les nuisances  de milliers de   kilomètres de bouchons et d'embouteillages  insupportables,  des chassés - croisés sur les routes des vacances,  des abandons d'animaux, des incendies  à répétitions, des faits divers inqualifiables, odieux,  un mal-être et une souffrance que le nombre, hélas !  impacte davantage et tue, en silence.

Au fil  des jours, des semaines, des mois,  nous assistons à ce maillage  qui des agressions  torrides du climat  aux actualités  tragiques  resserre  l'espace de nos  libertés altérées.

 

SOCIETES  BLOQUEES  A QUI PROFITE LES FORFAITS 

 

Changer de paradigme, de modèle de société, de système productif, opter  pour les voies alternatives d'un développement  sobre et mesuré, intégré, respectueux de l'environnement et de la vie,  redonner aux villes  et aux agglomérations leurs écrins de verdures décimés, des points d'eau autour desquels prendre  le temps de vivre, de  se retrouver, de flaner, de nous occuper du cadre et du milieu de vie...

Balayer la sacro-sainte équation du comptable froid, implaccable, impitoyable qui laissera Terre exsangue et salie ; travailler moins, décélérer la Machine Infernale, s'employer à panser les blessures de Planète-Terre-Océan  en tout points meurtrie, dégradée,  infectée.

Notre  vaisseau  fonce, sans gouverne, à travers un océan noir, tel le  gigantesque  Tanker  qui se précipite, sur son erre, machines  emballées, vers l'écueil et le brisant fatals ! Il est déjà trop tard, on attend la catastrophe et rien ne se sert  plus de s'y préparer. Les forces et les énergies  décuplées  annoncent l' air -pocalypse  anthropique et mondialement  modifié ( e )  

  !

 

CORSICA...GO56

 

__________________________________