Maree_noire_a_l_ile_Maurice_le_bateau_s_est_brise_en_deux

 

Jamais libre  ni  serein
comme aux tourments    rivé
à la chère prophétique  des offices déchus
espérant
que le jour suivant fût enfin  
en paix
.
Le feu   la guerre    et le sang noir 
vont de chemins
en ces temps de géhenne  de prédation
affolant la voie frénétique
de la grande déréliction
.
J'aurai  attendu que le Monde
des mondes fût spirituel
mais en vain
Il ne me reste que ces humbles mots
puisés à la source claire 
et au puits qui tarissent 
.
Le passereau  fuit
la fournaise des chaos
survit  aux estives sursitaires 
qui pressent  et qui  ressent
les prémisses  attisant 
Air - pocalypse
.
Les maîtres du temps  sévissent
cupides et conquérants 
Le peuple soumis  avec le poing 
purge une destinée  de servage
L'opprobre et le parjure 
à l'exploitation  des  deniers  s'attèlent
.
L'univers  des  signes  s'emballe 
hermétique   aux  puissants 
qui caracolent 
Saisissons-nous  de la folle  gouverne 
avant que l'éceuil ne brise  le vaisseau
 tout espoir de  renouveau
!  
- MARIN  -  
Mal de Terre Mal aux Mondes 
1 ère Ecriture le 17 Août 2020
____________________________________