SAUT_TIMIDE__ET_RETENU_

UNE_AILE_POUR__S__APPUYER_

 

Images " EMMILA "

Avant que  d'entrer dans l'hiver calendaire, ( Solstice 21 Décembre ), l'hiver météorologique aura été  au rendez-vous ! Mais  il faut en convenir, nos Anciens  ne se préoccupaient guère de ces nuances théoriques et virtuelles. Ils affrontaient l'hiver, avec ses prémices, de forts coups de temps et de tabac qui  déjà, à la fin du mois d'Août, envoyaient de vrais signes. Le grand Sud de l'Île de Corse  fut ce  jour traversé par un  flux de secteur Ouest froid, humide, perturbé. Le Sémaphore, U Pertusatu passa tout de même des rafales à plus de 50 Noeuds

***

 

TENTER_PETIT___UN_AERIAL_

FIN_DE_MOVE__RENTRE_

 

 

Passons à nos multiples pratiques  extrêmes et,  voyons à quels points la saison qui s'annonce, modifie et métamorphose nos  grands espaces. Comme si Vintilegni, les golfes de l'Île de Corse  nous apparaissaient plus vastes, immenses, si creux, envahis  par une imposante  marée de tempête, depuis  l'invisible.

Sous un ciel bas et  gris montent les  volutes d'écumes et d'embruns. La mer gonfle, se soulève par effets de variations des  pressions atmosphériques, de façon  inversemment proportionnelle à la baisse de ces dernières. Un  profond Talweg  règne depuis plusieurs  jours sur l'Ouest du Bassin Méditerranéen, draine de l'air froid et humide en basses couches. 

Et le ciel, au large, semble chuter  dans la mer, envoie  ses convois de houles  venant  ceindre les rivages des Îles de leur  éblouissante écharpe neigeuse ! 

Les vents froids se font  lourds et denses. Le ballet des bruines, des ondées, -  épais manteaux de pluies  aux grains froids -,  règlent un ballet nautique dont l'accoutumance  décrypte les phases et les actes. La Nature règne comme elle en impose.

Embarquons, prenons le rythme de ces  rampes qui   lancinent et qui obsèdent !  De concert avec les vagues,  abandonnons un instant cette gravité qui rive à terre,  comme les habitudes ou la  crainte.

Le champ-chant des rouleaux s'étend de part et d'autre d'un relief sous-marins pourvoyeurs d'ondes et de lames  superbes ; et les esquifs  nombreux se perdent,  se cherchent,  ailes et  voiles dissiminées allant au grè des pentes et des abrupts liquides tutoyer l'harmonie éphémère d'une rencontre ! 

La glisse l'emporte sur l'envol. La qualité des vagues  est palpable. Nous la ressentons à cet apect bigarré et  velouté  des eaux en mouvement, fraîchemment  brassées, roulées, tant étirées. 

Et même si l'astre de vie se fait rare, n'envoie que de pâles rayons, haubanne  l'horizon, la mer sait garder sa précieuse lumière,  cette radiance écumeuse qui enchante et envoûte.

 

NUAGES_D__ECUME_

 

GONFLEMENT_

 

Et  je fus, un  jour, un long moment, quelque part, de la  noria inextinguible des ciels. Je  m'attelai  à de  vagues projets. Une intention aléatoire, opprtune, un souhait  fragile tissant  la trame et  la chaîne de lumineux desseins.

Infiniment petit. Déjà sur la pente et,  m'en appercevant,  chaque fois que le grand bleu désormais me prend et me ramène  à l'humilité des ans. Je sais que le sursis confine au décours improbable,  que le compte à rebours opère sans  ménagement,  vers la fin.

Le geste, l'énergie, la force, un  semblant de maîrise,  m'absentent et me distancent, lentement ! L'apperception des choses vacille, oscille, bascule inexorablement sachant que le verdict  d'un mental à la dérive domine et pèse sur le capital confiance,  la motivation, la fougue et allant d'antan...

On voudrait bien mais,   de ne plus y parvenir,  arriver, oser, croire, tenter ! Que faudrait-il donc  ? Bousculer les limites, passer outre, entrer en rébellion avec  cet En-Soi existentiel que les mots  vainement déterminent tel un  autre, un piètre Credo ? Non ! 

Agir selon un dialogue qui ne trompe  jamais :  le Langage des Signes. Mer-Océan y pourvoie

!

- MARIN - 

Journal de Bord

Windsurf Report

Revu et corrigé  ce jour / 17 Heures Locales ; Mille excuses pour les fautes de frappes, l'étourderie du  cancre 

TESTARELLA__HAUBANS__CIEL_

 

__________________________