POLLUTION__MACRO_PLASTQIUES_PARC_MARIN_CORSE_

Des centaines de KILOS  PLASTIQUES sont ainsi  rapportés et déposés par les randonneurs  à l'entrée de la Réserve et du Parc Marin des Bouches de Bonifacio, jours après jours, suite aux apports des tempêtes. Oui, hélas !  la souillure plastique se décline aussi et principalement en hiver, loin des clichés, des cartes postales. Le mal est  fait dans l'indifférence notoire des  jours  et des tiroirs-caisses fermés 

***

MALGRE  LE CONTEXTE SANITAIRE 

Bien sûr, la pandémie, l'épidémie courent toujours et sévissent davantage.
Elles touchent tout particulièrement la précarité, la pauvreté, les sans-abris, les personnes âgées ou fragiles, les personnels soignants et des associations qui se dévouent pour leur venir en aide.
Le grand public dont les métiers et les professions les poussent sur tous les fronts de la contamination, de l'exposition aux virus et aux variants,  n'est pas épargné.
L'incivilité, l'irresponsabilité aggravent le contexte quant au manque de respect des gestes et comportements barrières essentiels qui les en éloigneraient de façons radicales...
Evoquer le caractère irrationnel, inapproprié et insuffisant des dernières mesures ajoutent à ce sombre tableau et requiert un chapitre à part entière !
Loin de l'amalgame, au plus près du réel, notons l' indifférence connexe que l'on décèle au coeur même de la Nature agressée, bouleversée, souillée, condamnée à péricliter.
ZONE 10  CORSE DU SUD 
Voici l'empreinte de l'humain et du système en marche  portant des coups fatals au cadre et au milieu, là même où s'opèrent la régénérescence, la pérennité, la diversité de la vie.
Observons deux exemples concrets qui nous apparaîtraient certes inertes, sans réelles et opportunes importances, et pourtant, révélateurs de ces terribles menées perpétrées contre l'état de Nature et de sa préservation ...
L'un révèle l'immense et ubiquiste agression, pollution par les matières  plastiques et dérivées ;
L'autre dénonce et fustige l'arrogance, l'impudence, les pratiques inacceptables transgressant au coeur même du respect que l'on doit aux choses de la Nature, l'esprit sain de la loi visant à épargner, sauver, protéger l'environnement, l'écosystème, le sanctuaire ou la réserve naturelle.
Parc Marin ou Zone Réserve des Bouches de Bonifacio - Extrême - Sud de la Corse : les immondices plastiques ne connaissent aucune frontière et polluent gravement nos côtes !
Ici, un tas ramassé par les promeneurs. Certains englués d'hydrocarbures finissent d'empoisonner le site.
D'autres bidons disparaissent sous un épais manteau de posidonies mortes, anormalement épais et long, que le ressac lourd et glauque enfouit avant de les exhumer plusieurs jours après.
Plus au Nord, vers la splendide réserve de TESTARELLA _ CAMPU MEZZANU, un groupe de motos CROSS - grosses cylindrées,  ( 3 à 4 individus ),  ont choisi et établi  leurs terrains de jeux. Ils lacèrent les croissants de dunes et de sables du littoral en y creusant de profonds sillons, depuis  déjà  plusieurs  jours ;
Exaspération, révolte, aggravation et atteinte allant à l'encontre de tout ce que le Conservatoire du Littoral et le Parc Marin auront édifié de concert, de beau, de durable.
A suivre et adressé aux Elus
!
CORSICA...GO56
Environnement - Île de Corse
______________________________