LE_POEME__DE_PERSONNE_____SOLO_

 

J'aurai vu une Île      dans son regard 

des rivages  que submergent  les  larmes

Instantes   lames   

aux  iris  vagues  et  rares 

 

Sillage       Eau de gemme   sibylline

  consacrez   l'arcature  des ciels 

l'alliance   cristalline 

de  leurs  folies  existentielles

 

Il est un  jeu océanique

des - accords  lyriques 

Quelques  partitions bipolaires 

ceignant  la fin d'un calvaire 

 

Tout ne serait - il que vanités 

au royaume des  modes  éphémères 

où le paraître  ignore    obstiné  

l'oppotunité  de l' Amer 

 

Faut-il     aux maux du poème

errer      mourrir    sans fin 

souligner l'horizon amène 

qui  à jamais  nous eût  étreints

 

Il ne me reste plus  que le rêve

  aux saveurs énigmatiques  de l'évasion 

On y  aventure  sa vie   sa passion 

en voguant   vers  l'autre grève

 

   A la  liberté 

qui  comme au  chant s'élève  

clame et loue    Eternité

Ivresse marine 

que l'illusion  me soit opaline 

 

!

 

- MARIN -  

Eperduement Marin 

En 1 ère Ecriture le 19 Fevrier 2021 

 

UNE__LE_DANS_SON_REGARD_

 

____________________________________