L_ODE___A__L_EAU__CRIS__URIENTI__

 L'ode à l'Eau depuis " URIENTI

MOIRE_ET_HAUTS_FONTS__URIENTI__VAGUE_CENTRALE_HAUT_PASSE_

Petites conditions - Line Up central / " URIENTI "  

Images embarquées ( Go - Pro 4 K UHD ), arrêts sur Séquence Vidéo en mode frontal 

Le bonheur poindrait - il au  terme exclusif et sélectif   de l'engagement,  de l'action ? Il y manquerait  comme un " supplément d'âme ", le frisson, l'évocation de la pleine nature en émoi  que le souffle attend, espère,  avant de faiblir, d'appareiller, au bout du quai 

" On "  ne s'étonnera  plus de ces allants et de ces bonds  lyriques qui transparaissent  à l'écrit, au cours du  récit, entre prose marine  et poésie ! T 'en souviendrais-tu à toujours  des  chromatismes  antiques et mythiques  de la Grande Mer qui, du Levant au Ponant, engendrent l'ardeur des ciels et des jours ?  L'heure approche. Il  te faudra quitter  les nuées de moutons qui brillantent tant de prairies marines en fabulant l'infini des étoiles.

Puis-je alors et  sans faillir, au coeur  des mots, des pensées, rejoindre uniment un mirage, le temps du rêve, sans illusion ni autre représentation que l'essence du réel, à l'instantané de la volonté, de la volition que le tout et l'étant  suggèrent, orientent. Une épreuve, un pari  diffcile que  de traverser le gué, le labyrinthe  de l'existence, des ans et des ahans  partis à la recherche de soi, de l'être duel, orphelin de sa moitié sublimée 

 

 

FENETRES__DE_CIELS__URIENTI__CRIS__4_K_

Plain-Ciel à travers la fenêtre et relance Switch Stance Wind-Surf 

 

A L'INTIME  DES VAGUES    L' ODE AU GRAND BLEU 

 

Si le troisième oeil bienveillant, depuis la côte, fige l'instant, qu'en est-il de l'image embarquée dont la  haute définition numérique  semble défier, fulgurer  le réel ? Mais cap au large, d'Ouest en Est  vers les îles et le récif, à l'orée de la grande  passe. 

En guise de sentinelles, des vestiges  de terres émergés brisent la lame en poudroyant les eaux. Hauts-fonds ou vaste récif,  ancien atoll ? l'aire  est immense et nous rappelle aux rigueurs d'un seuil, d'un archipel en pleine mer, l'hiver. Par le travers, dans le Sud-Est, une passe aux eaux profondes canalise le flux de la  Tyrrénienne poussée par les vents dominants allant  contre un courant Sud - Nord constant, établi.

Un plateau sous-marin affleure la surface  en octroyant  alentour  et aux esquifs vélivoles un bon pied de pilote. La vigilance reste  de mise !  La mer  du vent ceint et  délimite deux aires écumeuses  bien distinctes et  spécifiques. Deux  centaines de mètres les séparent. Entre  ces  pôles, une passe traversière amplifie courants, houle et mer du vent formées. Surprise parfois lorsque de la conjonction insoupçonnée et invisible  de ces flux  se produisent  des phénomènes de surgissements soudains et brutaux ; une lame alors se dresse très haut  puis déferle et s'écroule comme un château d'eau.

 

AU_LOIN_LA_BARRE_URIENTI___PETITES_CONDITIONS_CRIS_

Line Up extérieur s'amplifiant selon Conditions !  Ici, vent frais  -  Rafales Grand Frais  de secteur NE 

 

Par gros temps, le site se métamorphose, expose, en impose. Une longue ceinture de vagues  brise, roule, écume en ceignant l'ensemble du domaine et des dalles de roches. Vagues et vents  composent, orchestrent des conditions de navigation inconnues, magnifiques ! 

Enfin, plus au large, dans les profondeurs sombres,  on distingue  plusieurs secs, de  franches remontées. C'est la partie haute et  transversale  de notre terrain d'aventures. L'extrême y joue de splendides   partitions gestuelles, sans limite. Et les vagues lèvent  au diapason de l'éloignement pour atteindre des proportions déraisonnables

URIENTI_PAR_VIOLENTE_TEMP_TE__BORA__TRAMUNTANA__D_HIVER_

Violente Tempête / Tramuntana  _ Bora  - Janvier 2017 - " URIENTI

 

Y croiser revient à accepter la donne d'un  grand échiquier où les parties immergées du récif cailloutent la pente orientée Est - Ouest du plateau. Ainsi se lève la puissante barre des vagues  que les coups de temps  convoient en unissant, en liant  les deux  récifs.

De cette disposition géomorphique sous - marine  résulte une exception  à  ciels  ouverts. Qui n'aura pas encore traversé là-bas le coup de vent doublé d'un puissant Combo ne peut se faire une idée  des lieux, de l'amplitude et de la période  des houles, de la véhémence des vents dominants, notamment la violente  Tramuntana d'hiver, les froidures du  Grecale et l'Aquilon.

Quant aux eaux turquoises  chamarées de veines minérales  ocreuses, sur fonds de terres safranées et de monts enneigés, le spectacle est saisissant. L'air cristallin révèle  le bleu tyrrénnien ; vertige des azurs, fascination. La mer lie terre air fuse dans le lit du vent, droit dans le soleil de midi.

Dévaler les pentes irisées aux glacis soyeux et pétillants, évoluer sans frein dans les vagues  qui s'étirent en de sublimes camaïeux, survoler le damier des fonds  si  proches et de féeriques manteaux d'écume, choisir  son champ de vagues que le périmètre circulaire  du récif engendre, traverser  la puissante barre   confère à l'exception, à l'aventure, à l'unicité  de la découverte. Transes - lucides, odes à l'eau, au limbe des extrêmes vitaux et létaux,  que  je  vous raconte   ainsi les prémices  d'une Île contée depuis  vires et lices immaculées de la mer en cheveux d'embruns.

Et bien qu'il pleuve, qu'il vente, que les  ciels s'obscurcissent,  s'abattent en grains, les eaux demeurent claires, l'herbier y est encore sain ; point d'algues  ni de limon  qui  viennent troubler, ralentir  la folle ivresse  et le vertige de la glisse, des ailes  que le site et les oiseaux marins  espèrent et attendent  depuis si longtemps, déjà. Ne manquez plus le coche 

!

 

- MARIN - 

 

LINE_UP_EXTERIEUR__URIENTI___CRIS__NORD__EST_

 

_____________________________________