CHRISTIAN__MARTY__PREMIERE_TRANSATLANTIQUE_

 

LE_DISPOSITIF_DE_NUIT__

La planche de Christian est  ensserrée  dans ce long  boudin ; il  y passa 37 nuits ! Mais Extrait, ci-dessous ...

 

" ... Me voici seul, à  11 heures du soir, en train de nager au milieu de l'Atlantique, vêtu en tout et  pour tout  d'un tee-shirt, dans  des eaux probablement infestées de requins. Mais pour l'instant, ces animaux sont le dernier de mes soucis. Abandonné par ma planche, ignoré de mes équipiers, au bout de longues minutes vécues entre  ces grandes vagues toutes sombres, la mort viendra  inexorablement " ...

Christian Marty 

L'Atlantique à Mains Nues - Page 173 

 

 

Christian MARTY 

1946 / 2000

A " Ces schuss vertigineux " ... A  chaque mot pesé, vécu, éprouvé,  si chers dans le coeur du Wind-Surfer et pionnier de la traversée de l'Atlantique, d'un océan, en Planche à Voile en 1982

De la part d'un Windsurfer qui  fut, à la lecture de son  livre et  de son  journal de bord, très ému ! 

 

Un fabuleux récit  de mer  à travers l'océan. 190 pages exaltantes. Une aventure qui nous emmène bien au-delà du Raid en Planche à Voile. " L'Atlantique à mains nues "  et,  c'est là le titre qui convient  à cet ouvrage et ce défi  d'exception  qui définissent d'emblée le quantum de mental et d'énergie que cet homme, hors du commun, décide de mobiliser pour réaliser un rêve, monter avec un équipage d'Amis un splendide projet,  toucher au but au terme de 37 jours et demi  de traversée à travers l'océan Atlantique Nord, dans sa partie méridionale.

Christian MARTY

Pilote de ligne de formation, passionné par  ce métier, adepte de nombreuses  activités extrêmes, notamment de Deltaplane, découvre le Windsurf, s'en éprend, éperdument et mûrit lentement  sa quête d'extrême. Il aimait les " Premières " ; elles le conduisirent de l'autre côté de l'Océan, pour une transatlantique épique à bord de sa Planche à Voile, ( Plusieurs flotteurs  et gréements  étudiés, customisés, aménagés, équipés ).

Il  va entreprendre  au Sénégal, dans les Antilles françaises ses premiers Raids  en Planche à Voile, se lancera  avec succès dans la longue distance  Continent _  Corse qu'il réussit en touchant Calvi. Malgré maintes promesses  faites aux siens de se contenter de ces Solos,  germait en lui l'idée folle de  rallier l'Amérique, au départ de l'Afrique. 18 mois de préparation méticuleuse, aboutie, d'essais, d'innovations, un premier échec imputable à une avarie  du  voilier accompagnateur, Christian s'élance un beau  jour du mois de décembre 1981 de Dakar pour atteindre Kourou, en Guyane, au mois de Janvier 1982, après avoir  réveillonné en Mer !

Un courage d'acier, une obstination raisonnée qu'une solide préparation  maintient, quoi qu'il advint, de nuit, de jour, parfois seul au milieu de l'océan, lorsqu'il  perdait de vue l'Assiduous, le gros ketch de 22 mètres sans lequel l'aventure n'aurait pas eu lieu. Il se retourna, une nuit, perdit sa planche dans l'obscurité, seul. Le voilier  traçait sa route, sans feu, par économie  d'énergie et panne de générateur. Il hurla, en vain, perdu, à l'orée de la mort. La chance lui fit rencontrer la route  de son Ange - Gardien, l' Assiduous

!

Un merveilleux équipage l'accompagne, dévoué, aimant, attentionné, sur le pont  H/24, par tous les temps, malgré moult fortunes de mer qui mirent  à mal la sécurité  et le bon déroulement de l'expédition.

Il convient de lire ce livre ; ce que je fis, la nuit, lors de ces insomnies. L'immersion est totale,  les passages  du récit requièrent de l'attention, du recul  ; ses mots  me parlent. Puis j'en viens à redouter la fin de l'ouvrage, m'y étant habitué, comme si j'avais  été du voyage. Mais encore, rappelons le principe  directeur  de cette épopée unique, première du genre, à l'époque où il  faut bien le dire, les matériaux et les concepts n'étaient  pas ceux d'aujourd'hui. La discipline tâtonnait à l'instar d'une jeune et exaltante pratique,  la Voile Libre,  une planche courbe et l'horizon sans fin pour limites ...

Lorsque Christian monta  sur sa planche et leva la voile, il  ne devait alors  plus poser le pied sur le sol, à bord, jusqu'à  son arrivée, sur l'autre continent... Ce qui suppose 37 nuits  passées en équilibre sur son  esquif, à la cape ou à la dérive, en devant  tous les jours monter et démonter le radeau de fortune qui abritera son sommeil, par tous les temps. Manoeuvres  et logistiques que l'équipage assumera  avec rigueur, efficacité, promptitude,  tout comme les nombreux sauvetages qui permirent au Windsurfer  de poursuivre sa route, d'éviter une mort certaine.

Chavirages répétés,  de nuit, en plein sommeil, changements d'effets personnels, perte de ses duvets, remontage  du radeau, retrouver le sommeil malgré l'humidité, le froid, etc !  ... La liste ne laisse plus de s'allonger, sans évoquer les multiples changements de voilure allant au gré d'un temps plus surprenant, malgré les Alizés dont  on évoque les vents portants réguliers et négociables ... Il n'en sera rien ! Grains, violentes  ondes tropicales,  coups de vent, l'Alizé atteint parfois de solide valeurs.

Autant de paramètres qui vont  compliquer une navigation majoritairement  conduite au vent arrière, qui suppose un ensemble étudié et  expérimenté de dispositifs  techniques, de conduites, de postures rigoureusment adaptées à l'allure.

Lire ce livre, découvrir une  personnalité attachante, exclusive, certes, déterminée, mais tellement passionnante. Christian déborde de vie, l'aime plus que tout, en mesure le prix.

Les trois repas chauds que l'équipage apporte à Christian,  sont délicieux, complets,  confie-t-il, avant d'entamer les huit  heures de navigation programmées, en deux étapes. Moments  privilégiés  qu'affectionne  tout particulièrement le marin qui se  restaure, échange avec ses amis, avale cette nourriture  avec une immense gratitude et reconnaissance.

L'aventure humaine  dépasse ici  les  limites du commun, du supportable ; près de 4800 Kms  au total cumulé, un changement de cap  et de destination en cours de route afin d'atterrir en Guyane et non aux Antilles. Pilot Charts et courants marins  obligent. L'arrivée sera un triomphe.

Humilité du navigateur  submergé d'émotions. En mer, le silence est d'or mais  quelle odyssée ! Christian Marty, ses proches  sont dans mes pensée, lui qui commanda Concorde, " le bel oiseau, l'oiseau blanc " et   qui tomba à Gonesse, après  le décollage. La tragédie  fit 114 victimes le 25 Juillet 2000. Christian MARTY, Commandant de  bord du vol  charter  4590 à destination de New York   dit alors  ces derniers mots : _   " On tombe " !

A l'époque de sa  transatlantique, je naviguais en Bretagne, entre Saint - Malo - Dinard - St - Lunaire. La  Windsurfer nous liait. Vinrent  les tous premiers custom made. Quelques  aventuriers  auront couru  l'Océan, en Planche à Voile, iront  sur vos brisées  quelques années plus tard mais  selon d'autres modalités.

Adieu Marin

 

CHRISTIAN_MARTY__SCHUSS_

CORSICA...GO56  /  A   SUIVRE 

A   LA PAGE QUI SUIT     SERA CONSACREE A DES

EXTRAITS DU LIVRE 

" L'ATLANTIQUE  à Mains Nues  " 

Paru aux Editions 

Hachette /  Gamma Press

1982

 

http://www.tainosgpe.com/atlantique-la-premiere-traversee

http://lerevemafaithomme.over-blog.com/2020/05/de-l-atlantique-au-concorde-mon-ami-christian-marty.html

.

.

CHRISTIAN_MARTY___VALLONS_LIQUIDES_

_____________________________________