LIBECCIU__

Le Sémaphore du Cap Corse passera 79 Noeuds dans l'après-midi, pour un vent  de secteur SW, à plus de 100 m d'altitude, soit environ   sur zone, au niveau de la mer : 55 Noeuds voire davantage 

!  

A_GIRAGLIA___LIBECCIU_

 

 https://www.facebook.com/photo?fbid=3989611867790955&set=pcb.3989624344456374

Le vent  des Îles fut  si fort qu'il creusa profondément les ciels de la mer de Toscane, de Ligurie. Pour  horizons, les linéaments de l'archipel éponyme  incisant et bizautant l'azur  de la Grande Mer, l'interminable oscillation des sommets et des crêtes  du Cap Corse. Le sémaphore de l'extrême pointe  Nord  - Ouest de l'Île  enregistre ce jour  des rafales de vent proches  des 80 Noeuds ... 

La mer fume. Teintes et nuances  des  terres schisteuse se révèlent comme par enchantement. Collines et vallons semblent moutonner, ondoyer au  diapason des grandes étendues ondantes  qui filent sous le vent.

Je revis ces îles -  vaisseaux fendant la lame et le flot, comme s'ils eussent navigué, croisé en saluant le Cap  légendaire des tempêtes. En ces  contrées désolées, les  eaux  tourbillonnent  sous l'effet des violentes  bourrasques  qui  dévalent les tombants d'une haute montagne. On évoque à bon escient  les vents catabatiques que le relief canalise en plongeant  vers la mer.

Au large, alors que le soleil lentement décline, un voile d'embrun survole  les crêtes, apparaît  figé. Il n'en est  rien ;  l'effet d'optique en donne l'illusion.  Inlassablement soulevé, emporté vers l' Île Verte et la  grande passe, on le distingue nettement sur l'azur dense et la schistosité de la roche métamorphique.

De fortes auloffées me permettent de subir  les éléments sans  chuter.  La voile et le flotteur étalent un  flux  tempétueux,  prévu par les services de Météo-France. Le Libecciu Cap Corsin ne faillit jamais à  l'adage populaire... 

Redouté, dangereux, il expose  tous les marins aux dangers  de sa véhémence, de son orientation qui pousse au large, de la mer qu'il lève  lorsqu'il commence de souffler de  très loin, plus bas en latitude Sud, parfois du Détroit de Gibraltar.

Soudain, brutal, il sait aussi s'installer et durer plusieurs  jours de suite, incessant, obstinant, lancinant le sommeil et l'attente !  Tantôt  la nuit, tantôt le jour, le Libecciu  se déchaîne et creuse, lève aussitôt  une mer du vent  hachée, heurtée, courte, avant que  de prendre de l'ampleur en remontant vers Liguria - Genova - Toscana ! 

 

- MARIN - 

Tempêtes Corses  / Journal de bord

DSCN5826

Le vent  coucha les vagues. La violence des rafales fait monter l'anémomètre digital ; les mètres par secondes caracolent ! Le vent  violent constitue  un domaine à part. Tout réside  dans l'anticipation et la lecture la plus complète possible   du milieu 

RAFALE

_______________________________________