SEULS__VERS_L_AGRIATE__

 

" Une seule chose est nécessaire : la solitude. La grande solitude intérieure. Aller en soi-même et ne rencontrer pendant des heures personne, c'est à cela qu'il faut parvenir. Être seul, comme l'enfant est seul... "
Rainer Maria Rilke

 

 

 

Voilà  bien longtemps   que j'ai  choisi  pour horizon

les rivages de la poésie    du récit en prose

 l'échange  le partage  incessants  que la pleine  nature convoque 

du commun accord de la liberté     de la beauté

souveraines

Toutes deux      filles du vent   et    des grands espaces

me sont de chemins     sur la Voie 

 

Quelle  vision     tel  un mirage    point  à l'orée du rêve

On y entend  battre le pouls de l'océan

le  chant des vagues que louent  l'Albatros

et le grand Dauphin

 

A la solitude    au silence

ces envolées      ces échappées  fulgurant le réel 

où l'être  se révèle comme au premier  jour 

 et se confie     sans frein

N'en déplaise au  cliché marin     au hauturier

que l'on dit   taiseux

 

S'il est  encore des contrées  épargnées

qu'il  me  soit loisible d'en évoquer le lien infrangible

unitif   et lénifiant 

 Les tombants de vérité  ne s'abreuvent-ils pas 

aux  racines  du ciel

 

J'ai toujours abordé    humblement  

l'énigme du sentiment océanique

sans exclusive   

De  l'azur dense       des   vastités   

aux déserts de sable et de glace   fabulant la vague

Le  mystère  envoûte et sidère 

aux portes de l'infini

sur la margelle d'un puits sans fond

 

Comme la quête spontanée de spiritualité 

confère au numineux de l'alliance      au  pacte

à l'inclination  rebelle à  tout qui fut  ici-bas 

carcan     cloaque

arbitraire  et  artifice

les travers  que j'abhorre  

 

A ce plain-chant que l'on reconnaît   

que l'on eût  à toujours espéré

chéri

A la vision     au dessein des mondes  pacifiques  et solennels 

A ces allants   aux  élans  

qui dépassent  tous les ahans

 

Que je me rende   comme on  meurt 

aux vaines contigences      aux  nourritures  terrestres

Alors   au terme de la Longue Route initiatique 

partir  léger    s'envoler  planer  glisser   rêver  renaître

en participant du grand Tout 

mais ne plus gésir  sa vie

 

!  

 

- MARIN - 

Sentiment Océanique 

ou 

L'Extrême en Poésie

1 ère Ecriture  le 11 Mai 2021 

 

____________________________________