SALVADOR_DALI_

 

" ... J'ai retenu  ce propos d'un marin, dit à la fois sur un ton résigné et sententieux : 

_  "  La mer, il n'y a dessus  que les fous  et les pauvres  ... "

Ceux qu'il appelait les pauvres sont les vrais marins, soumis au perpétuel danger et à la plus dure des vies.

Quant aux " fous ", ce sont tous les rêveurs et les inquiets, tous les amoureux de la chimère, tous ceux qui comme nous, " s'embarquent pour partir ", les émigrants et les espérants.

 

Isabelle EBERHARDT 

Ecrits  sur le Sable  _ Récits - Notes et Journaliers 

Oeuvre complète

Les Horizons Bleus

Page 74

Ed / Grasset 

 

____________________________