FOND_DE_BAIE__SANTA_MANZA___CORSE_

Difficile d'entrevoir en pareil site un village people de grosses unités flottantes

FOND_DE_BAIE_II__SANTA_MANZA_

https://www.corsematin.com/articles/grande-plaisance-un-projet-novateur-a-bonifacio-119359

 

Nous ne nous situons loin de toute polémique. Le projet  est certes novateur et d'envergure, soucieux au premier chef et sans aucun doute de la préservation de l'Environnement, des  répercussions et des  effets néfastes dus à la fréquentation  de  grosses unités ayant à  mouiller hors des ports saturés et / ou  vers   quelques espaces naturels d'exception, qui sont les nôtres.

 

Mais à cela,  deux observations d'importance s'imposent d'emblée, à vue d'oeil et aux différents niveaux de la fréquentation touristique et estivale  que connaît l'Île de Corse.

 

 POLLUTION VISUELLE  OU  GERER  L'IMPOSSIBLE 

 

Voilà donc un golfe du Grand  Sud de l'Île de Corse qui  connait déjà un  urbanisme important, le développement  d'infrastructures  ne laissant aucun choix au trait de Côte   Sud  qui peu à peu disparaît, rogné par les  surcotes et marées de tempêtes. Le Golfe de St'Amanza est une merveille, tant  par sa configuration géophysique, géologique que par sa  biodiversité et son étendue.

Il est clair que le mouillage d'un certain nombre de gros  bateaux dans  ce cadre unique, en fond de baie, où en  tout autre endroit  du site  ne servira guère  l'harmonie visuelle.

D'autre part, il conviendra de surveiller et de contrôler un cahier des charges drastique  quant aux usages  et aux  contingences de ces bateaux à l'ancre, leurs possibles effluents dûs à la maintenance et au confort de leurs passagers  demeurant à  bord. ( Tout ce qui de la motorisation à la climatisation  serait de nature à impacter le milieu, les effets  de  la pollution sonore également ).

Quant aux possibles  zones de repousse ou d'étendue des herbiers de posidonies, surveillance  certainement  rapprochées entraînant de facto  le  retrait  et le  déplacement de ces gros corps morts ailleurs ; oui, mais où ?

Enfin, l'effet ombres portées sur les flots de toutes ces embarquations pourrait avoir des répercussions notamment sur la végétation et la faune marine, y penser  sérieusement, outre le bruit  propagé sous les eaux constituant une  certaine nuisance.

Au - delà de toutes les précautions et réserves  émises ci-dessus, un autre sujet d'importance émerge concomitamment aux quotas de fréquentation  que  connaît  la Corse en ces temps de restriction et de pandémie et, ultérieurement de séduction sans précédent  que l'Île exerce auprès des publics continentaux et européens.

Une surfréquentation   se profile et s'observe chaque jour. La Corse est - elle en mesure d'absorber un tel afflux lorsque  que l'on constate   ses capacité de gestion  et de traitement des  déchets, son réseau routier notamment vers les grands axes,  la saturation de ses ports qui poussent et incitent aux mouillages  forains.

Si l'Ecologie et le soucis environnemental s'invitent afin de régler  des complications d'espaces et d'accueil, il faut  bien convenir  : 

Qu'à l'impossible nul  n'est tenu et encore moins notre patrimoine précieux devant assumer un trop plein... Ce qui signifie que l'on pourra toujours arguer du fait   et de la préoccupation naturelle, propre, environnementale, novatrice ! mais  il en sera également  pour un déplacement de nuissances inévitables vers des lieux et des sites hautement remarquables ... Un village flottant   au coeur d'une baie radieuse ne sera  jamais du plus bel  effet.

Et si d'aventure la Corse  vit  un afflux saisonnier  déraisonné,  hors contrôle, préjudiciable parce que disproportionné en ce qui  concerne  capacités d'accueil, viabilité, capacité d'absorption  des nécessités et de séjour il en sera  pour une multiplication et  une extension  systématique de ces  parkings marins  sur sites auparavant  intouchés et  magnifiques.

Telles   sont  nos réserves et nos craintes, notre approche  de ce  projet dont les  extensions et  les rebondissements  pourraient très vite dépasser  ce que l'on en pouvait attendre.

Mesures transitoires, hautement  circonstanciées, temporaires mais également quotas d'occupation sur chaque micro-région !  Il n'est plus pensable ni raisonnable de répondre à toutes demandes  exponentielles non maîtrisées ou étalées.

Un projet écologique dans le fond et la forme mais nous semble - t- il  inadapté au terrain, au milieu, au devenir  saturé de  notre Île. Les limites sont d'ordre naturel, environnemental,  qualitatives, préventives. Parvenir  à maintenir un juste équilibre, harmonieux entre  l'accueil, la sérénité et la pérennité de  nos côtes, de nos rivages, de nos baies.

 

CORSICA...GO56

Environnement 

 

POLLUTION_VISUELLE_ET_AUTRE__

Les grosses unités se sont  imposées  partout  sur Santa - Manza ! Est-ce  bien raisonnable ...

 

DUCK__CABRITO__1_

 

______________________________