AUX_RIVAGES_DU_GABON_OU__J_AI_LAISSE__MON_AME_

A ces rivages du Gabon où nous avons laissé un peu de nos âmes vagabonder 

 

Il  m' est des heures vraies  et  si rares   

que l'horizon des vents  révèle       comme un heureux hasard 

Transparences éthérées

d'aubes  et d'îles    sublimées

 

Les  lames  virides sombrent   dans le couchant 

Ô révélations   que j'attends 

sur la mer houleuse 

quand un  étrange  ballet s'ente à la lune gibbeuse

 

Et mon sommeil se languit 

d'espoir

sur un océan agité    Idées  noires

je rejoins  la nuit 

 

A l'insomnie 

A l'obsession  vague

qui  délire et  dit_vague

à bord  d'une  folie 

 

Seul       Que  je m'esseule  sans fin 

comme je meurs d'endurer

auprès de mon ami le Puffin 

qui  lancine   un  mal aux mondes  dévastés 

 

!

- MARIN - 

Délires 

1 ère Ecriture de ce délire le 03 Août  2021, entre les brumes du sommeil et la clarté des songes 

______________________________