LA__BAS__II___

 

LA__BAS__

 

 

 

Là-bas

Eau-Delà

L'autre rive

L'antre  -   deux Îles

La Cité des Falaises 

 

Vers  l'entrée des  Bouches

avant de doubler  Cap Marianon  

rochers et  tombants attiques 

témoignent de vents violents

Toute végétation  renonce

au pacte  d'alliance

 La vie se terre

 

Embruns    bourrasques    grains

vagues déferlantes 

se ruent à la côte 

L'eau  l'air tourbillonnent 

creusent la pierre figée 

    tel  un cri d'épouvante et de naufrage

hallucinant toute raison

 

Point de non retour

au jour redouté  de  chaque tempête

du fort coup de temps

que seul l'oiseau  survole

et domine

au choeur  tonnant des blanches nues

 

Muser    vaguer  divaguer 

sous les soleils des étés

à la faveur de la brise marine

me fascine

Je vogue  entre figements et mouvances 

en recouvrant l'étreinte des îles

et de  leurs longs bras de terres 

ouverts sur le grand bleu

 

Dans le  lointain

au-dessus des montagnes

courants et flux  invisibles  sculptent  des nuages de glace

  Toupies irisées

fantasques  parélies 

 

Il n'est d'autre sur le ciel  dense 

que le friselis de la risée

la moire retissée  obscurément froncée

sur laquelle égarer  mon sillage

 emballer mes pensées

un désir inextinguible  et irrépressible  d'évasion

 

Et si l'hiver 

sombre et austère se rappelle à  ma souvenance

au défi insensé        à la folie

rien n'est encore décidé 

quant  au cap à donner 

à ma dernière et ultime échappée

 

 

- MARIN - 

Eperdument  Marin / Le Bout de la Route

1 ère Ecriture le 06 Août 2021

 

______________________________