CONFINS_DE_NUIT_

 Qu'un passage au noir et blanc eût changé la fresque marine d'une époque. Je m'en reviens comme d'un songe, un rêve, à ciels ouverts ...! Cristian, à la Terre de Corse que tant d'aubes Méditerranée ceignent en souffrant le martyre des feux.

 

 

8

"  ... Une seule réalité semble subsister : l'énergie, entité flottante universelle, d'où tout émerge, et où tout retombe, comme dans un Océan. L'énergie, le nouvel Esprit. L'énergie, le nouveau Dieu. À l'Oméga du Monde, comme à son Alpha, l'Impersonnel. " 

P. TEILHARD  de  CHARDIN  

 Le Phénomène humain / 1955 -  Page  286

 

 

 

Euphonique  et blanc 

monte  le silence de la mer 

que la solitude attend 

au pied de l'amer

 

Un ciel de vent 

et de sombres  lumières 

  fabule l'hiver

et ses coups de temps

 

Qu'ai-je ainsi qui lancine

Eau-Delà 

ces champs que l'horizon destine

ces  confins de nuit  incarnats 

 

J'appréhende 

ces rendez - vous 

que les vagues contremandent 

et qui me rendent fou

 

Par la solitude    ici-bas 

je livre mon aile

au chant solennel 

de l'azur et de son alpha

 

!

-  MARIN - 

Palingenesia 

1 ère Ecriture le 18 Août 2021

 

L_OPARA_MARINA__CAP_CORSU_

"   L ' OPARA MARINA  " 

Île de CORSE 

___________________________________