ULMETU_

"  Être  seul, c'est être libre "  

FENETRE_DE_VOL_

 

 

 

L'on y danse  et vague

comme fou

en rêvant 

Eau-Delà

à  ces champs d'infini

A mon ciel      ici-bas

immensurable et dense

 je me livre 

et m'abandonne 

 


A tous les grains de sable

 myriades de myriades

 vagues de dunes

qui  houlent 

défiant les corps célestes

sans nombre 

de l'univers probable

 

A   l'imprécis     à  l'insoupçonné

d'un  vertige

que le calame

et le roseau pensant 

psalmodient

en calligraphiant  le palimpseste de l'éternité

 

L'hiver 

bleu de nuit  

panse des reflets de  ciels outragés 

Ses nues en berne

rouge-sang

charrient  dolentement

du Levant  au Ponant 

la funeste traîne de la géhenne

 

Je pleure aux mondes 

des  immondes  parjures 

Je vois tout ce que  la machine infernale 

ourdit de complots

de forfaitures

sur les voies frénétiques  et suicidées

de l'impasse 

 

Que n'aurais-je d'autre de chemin 

La voie lactescente 

un  pur azur 

nitescent 

Tutoyons  ensemble la bonne étoile

le faisceau de la Lumière 

 

!

- MARIN - 

Poème de l'Intranquillité  

1 ère Ecriture le  20 Août 2021

__________________________