FASCINANT__ULMETU___GRAND_SUD___ISULA__CRIS_

Fascinant

ULMETU "

Je sais qu'il me faudra quitter  le bord de cet esquif aux inclinations  solitaires et spleenétiques ! A terre ou, en mer, adieu-vat ... La Solitude ne confine pas essentiellement aux souvenirs mais  libère l'être  au temps  hors de toute dimension. En cela, elle sait  se projeter loin, à toujours ; comme  une mine, une manne octroyant  leurs  joyaux et tant d'écrins dont l'imprécis marin se devine et emporte ! 

 

" Tu ressembles aux nuages "
La  poésie des ciels en est irradiée. Fabuleuse droite - gauche qui mène et  engendre la valse des mots. Sous les deux  amures,  je me donne à quelques allers et retours aléatoires en filant   le fil tangent d'une lame hiémale. Morfil  liquide. Nous  vaguons  ensemble à l'âme des jours solsticiaux. En quête, en guise  de vertige,  mon aile  se couche sous le vent comme  au vent du Ponant galbant à souhait l'onde perpétuelle, solennellement insulaire ! 

  La poésie vire de bord, empanne, s'élève puis  chute,   droit dans le soleil bas de l'hiver. Bâbord, tribord  amure,  je délire sur le ciel - dense que le  coup de  temps accorde. Transe - lucide. Je plane et  survole  le filigrane de la   mémoire ; profonde émotion, aube sous-marine. Vers demain, l'Eau-Delà,  virevoltent et cavalcadent  sur les flots, en essaims, en volées, maints   anges-puffins   ! 

J'attends l'hiver. Je le redoute, humble et chaque année qui passe,  un peu plus démuni et plus mûr à la fois. Que  ferai-je de ce corps endurant, où le ménerai-je encore qui vaille de coudoyer  et d'entrevoir l'au-delà. Mais  de le destiner à ces vagues  dont l'empenne  voile les cimes pétrées  d'une haute  montagne dans la mer !  Participer  du cercle des renaissances qui jamais n'entre dans le carré du con-formisme et de l'implacable métrique à géométrie variable. 

Depuis le   cercle des renaissances  que le rêve et le songe abondent comme eau  de la noria l'oasis. D'entre la mer lamée et les flots  lilacés, réécrire le palimpseste de la " légende personnelle " ( Paulo COEHLO ) 

 

-   MARIN  - 

FRAGMENTS 

Prose

1 ère Ecriture le 06 Septembre 2021 

 

_________________________________