JUSTE__AVANT_LE_TAKE_OFF__PLACEMENT__

 

Vis  l'instant 

ouvre une  fenêtre de ciel 

L'eau-delà du temps 

 est  au  Mana existentiel

 

CRIS 

 

TRIBORD____PASSER__LA_BARRE__BACK_ET_FRONTSIDE

 

Que je revienne  à bord et rallie les profondeurs de l'instant. Alchimie cosmique ou quête mystique  : qu'importe la voie ! Voguer entre deux horizons comble  l'énergie vagabonde ... A  chaque bordée, assurer  un sillage,  franchir  la barre, dépasser les  lames. Passer outre  les  fatalités de la chute et de  l'absurde. Exaucer  la beauté  originelle et la complétude du milieu ;  guises d'aventures vers l'in-habituel. 

 

Point de pari, aucun  défi, aucune  velléité de prouver le néant, de briller. L'épreuve demeure. Dialogue  avec  l'en-soi, sans témérité, avec  humilité.   Aller au-delà du visible, de l'éphémère. Les formes de corps sont de passage et  subliment  la gestuelle fluide, mais  elles  ne durent guère ...

Dans les vagues, droit  dans le soleil du Levant, ma vue décline ! Il me faut réapprendre autrement  l'ample  scansion de l'onde, le braille  et le langage des flots, le chant des vagues et de la carène.

Tendre  vers l'intuition mélodieuse, décrypter l'imprévu, l'imprécis de la fresque marine inlassablement recomposée.

Parfois, je ne discerne plus  la crête des vagues  vers lesquelles je remonte, en quête de vertiges. Je perds le point de rencontre décisif qui m'assure  précision et prompte   relance !

Je traverse  la  barre, comme au temps de mes jeunes  années africaines, lorsque nous franchissions, mon seul ami et moi,   les  terribles veines d'eaux contraires que le flot et le jusant s'opposaient à chacun des cycles  de marées. Le premier signait la longue houle de l' Atlantique Sud quand  l'autre revenait au  vaste estuaire du Kango qui se vidait dans l'Océan !  

La pirogue en bois d'okoumé,  poussée par un vieux moteur  Evinrude,  survolait les lames courtes d'un immense torrent, de nuit, sous l'orage équatorial ! Folies de nos jeunes années ...

Hier, aujourd'hui, demain, peut-être et encore, je ferai de même, lancé sur ma petite planche courbe et  véloce.

L'épure de la courbe et des concaves  pour safran, une aile ivre de vent à la manoeuvre, à la fois haubans  et  écoutes, que ne suis-je d'autre sur cet esquif vélivole que l'expression tangible du faisceau de la récompense.

Ne revient - on  pas  toujours   vers ses expériences passées et heureuses, auréolées des fruits de la gratification et de la motivation spontanées qui nous lient aux racines du Ciel ? 

Il me faut distancer l'outrage fait aux rivages, ces niches de  béton lucratives et cupides  qui balafrent les rivages de Kallistê et sur lesquelles je ne peux m'élever ni me perdre, m'étourdir un instant. L'éloignement, la solitude, Île de Corse Beautés Sauvages  sont à ce prix

 ?

 

-   MARIN   - 

Enigme - Mana - Sentiement Océanique - Faisceau de la récompense

1 ère Ecriture le 11 Octobre 2021, vers ce qui me fonde  et  me fait, avant  de voyager

 

PASSE_LA_BARRE___URIENTI__NE__CRIS_

______________________________