BORDEE_INSULAIRE__CORSE_

 

 Long Solo Windsurf  / Cap Corsu / Libbecciu / Fort Coup de Vent / Giraglia / Automne

 

Deux instants figés dans ma mémoire ! Ci-dessus, une  oeillade à bâbord, vers le Sémaphore de l'extrême pointe du  Cap Corse, dans le  lit d'un puissant Libecciu, ce vent  qui hâle  le Sud-Ouest, élonge le Cap majestueux en emportant avec lui   la mer de Balagne et de  Ligurie ...

Ci-dessous, aprés une bordée  insensée vers le large, parvenu à ce finistère corse,  de retour, j'allume ma caméra embarquée en retirant la main avant de la " double bôme " !

L'image restitue, réveille toujours  un pan de réel. Les vieux jours y recourront en se rappelant  au  long sommeil de la nuit.

 

Equilibre précaire. Les violentes rafales  nous secouent et nous déportent. L'aile  étale, claque sèchement. Je me sens bien à bord et ce que je découvre résonne  comme un  appel, une envie  irrépressible de me barrer, de  tailler la route, de poursuivre  éperdumemt jusqu'à la nuit ; pulsions de vie, de mort qui  attestent que nous sommes bien de passage ici-bas. La Nature demeure, équilibre précaire et souverain.

J'envie le solitaire, le navigateur hauturier faisant route au beau  milieu de l'Océan, en planant, en volant, ivre d'embruns et  de pentes lisses et irisées  qui s'offrent à son voilier, à perte de vue ! 

La mer, intensément bleue, presque violine, revêt  une teinte  unique que les schistes  verts composent en secret.

Libecciu et clartés d'un automne sec  et sans nuage,  si ce n'est un  voile, le  dais  d'un ciel ouaté  que les vents violents faconnent en os de seiche, en haute altitude... Vertiges des Seppia ( Nom vernaculaire des nuages taillés en  os de seiche par les vents Jet en altitude, par effet de Foehn) ! 

Je redécouvre toutes les fois les  terres et les collines arrondies, merveilleusement vertes  et vallonnées  du Cap qui moutonnent au diapason des flots, de l'horizon infiniment pur de la Grande Bleue. Je navigue face à ces coteaux de vies agrestes et passées qui auront été et ne sont plus que lointains vestiges égarés  à travers le maquis dense. 

Là - bas, les genévriers de Phénicie éploient  leurs puissantes ramures au-dessus des vagues écumeuses que les fonds schisteux irradient, fulgurent, au-delà de la lumière  du soleil ... Le noble bois de fer à larges baies odoriférantes   remplacent l'ombelle généreuse du palmier des îles, de l'oasis ! 

Suggestions d'immensité glanées au long cours  du Solo. Solitude prodigue de pensées ! En conscience, sans raison ni  doute,  je croise un peu plus près du Ciel. L'antre de la mémoire y  révèle l'essentiel, chante  comme il hèle aux balcons de l'aventure le déni et le parjure des puissants  de ce monde bien décidés à en découdre avec Planète - Bleue. Que Thomas Pesquet m'entende, là-haut, depuis  l'espace, avec le sage recul que lui confère l'élévation, en Esprit ! 

La multitude des sains moutons m'accompagne. Ivresses marines des  hautes latitudes. La bourrasque cingle, l'embrun fouette au visage, le sillage n'est plus qu'une infime traînée qui se perd  dans le labyrinthe lactescent  des étendues, des possibles. Révélation ! 

L'encre de la mer calligraphie  l'immensurable poème de la vie, à la vie !  Hypothèse, probabilité, qu'importe ! S'ouvrir  ainsi à d'autres baies, d'autres mondes vrais. Transcrire la partition des mots dont les accords reviendront jouer en boucles azurées la mélodie des vagues, des rouleaux, au sacre de la vie et de  "  l'Eau-Delà  " 

Ô - Delà

!

- MARIN - 

Eperdument  Marin

1 ère Ecriture  le 30 Octobre 2021, avant les premiers vents  d'hiver

 

EXTR_ME_VIREE___FINISTERE_CORSE_

 Naish Single Waveboard 75 Litres +++ 3.7 M2 MC Gunsails

 

_______________________________