COP26__CHARBON_

 

A CHAUD  // COLERE 

COP26  _ COVID - 19 

 

LA CUREE   / LA MASCARADE  CONTINUENT 

 

Voilà désormais  un tragique théâtre où se jouent  les scènes du déclin, de la décadence, de l'asservissement des masses et des nouveaux esclaves de la civilisation numérique contrôlée, sous tutelle ! Loin des vues complotistes, illuminées, des  rouages de l'embrigadement, en tout  objectivité et sans esprit partisan, nous somme bel  et bien conscients des faits qui  dévastent  notre planète et affectent durement  nos sociétés. Le temps nous est décompté, mesuré. Les jeunes générations courent et se précipitent vers un quotidien de  catastrophes et de lourdes déconvenues ! 

La troisième dose COVID arrive, la 4 ème est déjà dans les éprouvettes,  macron le dira  au JT de 20 heures, sous peu !  Les rappels aux vaccins  auront ensuite  le vent en poupe, - Passe sanitaire à  pérenniser, à actualiser,  oblige -, nouveau sauf-conduit d'un pouvoir collaborationniste, puissamment affairiste. La Pandémie reprend des tours, tue 2000 personnes en Russie ;  Le combinant du Variant Delta  fait recettes ! Les écoles sont à plus de 60 % à nouveau masquées ! 

La Chine, grande absente  de la COP26, donne des leçons au conférenciers et pérennise  ses gigantesques mines, multiplient ses centrales à charbon sur fonds de velléités  et d'objectifs de  neutralité carbone repoussés aux calendes ...

Quant au Covid, après des mois de liesse dans les boîtes de nuits de Pékin et de Wuhan, , sous couvert d'une  cinglante victoire sur le virus, le péril Covid réapparaît. Mesures drastiques envisagées. Paris se plaint déjà d'une  chute  imminente des affaires résultant du tout  - tourisme extrême  oriental ! 

Covid -  19, variant puis  combinant du variant Delta obligent :  la France repart dans le rouge, les écoles se masquent ! La population  vaccinée  aurait- elle  oublié les gestes barrières, seuls remparts en mesure de vaincre et de noyer la virulence  de ce virus ! 

Mieux encore, macron reprend la parole, très certainement un mardi ou jeudi, à 20 heures  pour enfumer et dresser, mâter  un peu plus le grand peuple de France, les Dom- Tom ! Il affectera à nouveau sa mine contrite, désespérée, à l'image  de celle qui le caractérise, qui dévoile son intérêt pour la Planète, face à Thomas PESQUET,  l'astronaute, qui depuis l'ISS lui démontre par A +  B que tous les indicateurs  virent au NOIR, sur Planète - Terre, Planète - Océan. 6 mois dans l'espace, à 400 Kms d'altitude, donne de la Terre, plusieurs fois par  jour, un tableau précis de la situation, des catastrophes en cours, de l'évolution alarmante de nos conditions de vie et d'existence, météorologiques, environnementales.

Pour exemple  dramatique, quasiment éludé de nos chaînes d'informations, ( Exceptée ARTE ) 

Madagascar connaît une sécheresse inédite ! 5 années sans pluie =  crise humanitaire et famine majeures ! Les premiers effets terrifiants du dérèglement climatique.

La gigantesque déforestation s'y poursuit depuis plus d'un demi siècle et, pourtant, tout  n'était-il pas  prévisible ; le Gabon surrenchérit et se lance dans la dévastation de son exceptionnelle  forêt primaire jusque là protégée ;  " il  faut  manger ",  nous dit l'exploitant, en abattant un arbre de près de 70 mètres de haut 

COP26 

Des délais, des moratoires, des échéances, des permissions inacceptables quant à la survivance criminelle des énergies fossiles, du moins du charbon et, qui plus est, concernant la déforestation  dont certains pays  la prolongent et l'amplifient au moins pour 10 à 15 années supplémentaires.

Le Brésil acte et signe  son crime planétaire en s'absentant, affirme poursuivre la déforestation à raison  de Dizaines  d'Hectares / Jour.

L'Inde affiche des échéances déraisonnables face à l'acuité  du contexte : 2070 ! Impensable, inimaginable au regard de sa démographie ... 

Les quotas de pêche France / Angleterre post  Brexit  font la une et noient les gros poissons de la COP26 ! 

Un véritable crime d'écocide et une atteinte grave  à l'humanité. Les affaires sont les affaires et  lorsque l'on voit, en direct, la  fausse compassion qu'affiche la macronie, il y alors de quoi prendre peur, s'alarmer.

Une COP26 déjà verrouillée par le G20 ayant de facto opté pour le statut  quo de la toute puissance économique, commerciale, industrielle et financière, reléguant l'écologie et ses  grandes dominantes au rang des matières secondaires, des matières n'influant en rien le  conseil de guerre institué  qui embrigade, soumet, dirige et punit les français à  grands coups de semonces sanitaires et  fiscales saupoudrées d'oboles.

Il ne suffit pas de distribuer les milliards aux pays  en difficulté qui ne peuvent lutter  contre les manifestations d'un  dérèglement climatique dont ils ne procèdent quasiment pas ! Il leur faut, en urgence, une vaste assistance technique, des mesures d'accompagnement, un volant de  récompenses en retour  de conduites et de politiques vertueuses en matière d'économie durable et de respect de l'environnement ! 

Inacceptable  constat ! Nous allons droit  dans le mur, nous courrons à   la castastrophe, sans aucun pessimisme, défaitisme. Redonner le pouvoir aux politiques est désoramais  sucidaire ... Changeons de modèles et surtout d'institutions politiques sclérosées, arc-boutée sur les acquis et les avoirs qu'elles pérennisent aux dépens du grand Tout ! 

Marasme ! Les chefs d'état jouent les prolongations, amortissent les investissements, participent  à la levée  de colossaux profits, s'assurent  un vaste réseaux de prébendes et de marchés d'intérets, sous le couvert des grandes banques mondiales. Le grand patronat se tait, complice. Les indices boursiers mondiaux caracolent très  haut, la misère  se répand  à travers le Monde et l'exil, la migration de masse  menacent.

Il y a  trop d'affaires et d'argent en jeux. La COP26 restera  comme  un nouveau simulacre ou le tragique et l'affront cohabitent. " Les tyrans ont une âme de valet " ! Renverser  l'actuel désordre établi qui conduit notre Planète  vers les horreurs  d'un futur apocalyptique, invivable, dangereux, puissament armé pour rejeter  et tuer les flux de l'exode  climatique ; tout cela est envisageable à court terme ... Nous avions annoncé à la fin de la décennie 2010 _ 2020, une nouvelle décennie terrifiante, un seuil, un point de ruptures :  nous y  voilà, attendons l'hiver et, surtout, le prochain été et, ainsi de suite. 2030 est certes loin, ,mais  déjà palpables 

 

CORSICA ...GO56

 

______________________________________