GIRAUD__MOEBIUS___L_ALCHIMISTE_

 Dessin / Giraud Moebius  _ L'Alchimiste 

"   Je fis de mon âme un lieu secret et redoutable. Je m'y enfermai avec le cher fantôme obsesseur et l'adorable idée fixe de ma passion ; j'y élaborai avec une sage patience le sentiment philosophal, l'élixir de parfaite douleur qui en devait éterniser le voluptueux martyre. " 

MILOSZ

 

 

 

 

Poussière d'étoile

vit   l'intense d'un éclat  de Cosmos

et d'éternité 

________________

 

Ainsi   au réveil  

une   vision        l'orée  

philosophale 

quelque  penser  métaphysique 

que le  Matin des Magiciens

et l'Alchimiste  égrènent 

 

L'éveil  auroral

dont je suis 

se voue   au numineux

de la Lumière 

_____________

J'aurai   passé        en ce monde

de mondes tragédies            dévastés

Ici                                       là-bas 

quelque part                  aux confins  de la Terre

ailleurs                    il  y  a si longtemps 

et croisé tant de rivages  inconnus 

aux  visages uniques 

que je ne reverrai  jamais  plus 

 

J'ai embrassé ici-bas     dans les ciels

en mer 

en chemins 

maintes   choses vraies 

des possibles innombrables 

en tentant  de comprendre

un   dessein

Pacifique

 

 J'ai longuement   observé  

  appréhendé 

la fruition  des grâces    de l'Etant 

   L' universelle vérité

en fuyant  la représentation

sans présumer  de tout 

 

Que je sois     las         à demeure  

humble pèlerin 

 Au long cours d'une existence qui s'achève

en quête de clarté 

nourrissant  à  toujours  cette  soif de vivre

que le mot des  origines 

 étanche  indéfiniment

 

Sources vitales     

Céleste Thébaïde

 L'or   l'argent  des éléments 

et des astres 

jamais ne griment  l'aube 

  le couchant

 les horizons  souverainement 

 incarnat 

de la Terre   de la Mer    et du Ciel

_____________

L'Amour  abyssal

que  l'on doit au vivant

est ma  Voie 

 

- MARIN  - 

Ô Solastalgie        -   Enigme   

 

_____________________________