EXODE_CLIMATIQUE__MAJEUR___MASSIF___A_VENIR_

 

https://www.franceculture.fr/emissions/geographie-a-la-carte/les-injustices-geographiques-du-dereglement-climatique

 

On ne peut,  comme il est illusoire de concevoir une transition écologique, énergétique, durable à plusieurs vitesses ! Le temps presse, l'espace est menacé et des contrées entières  vivent un sursis de plus en plus mince sans autre issue que l'exode climatique majeur, soit une tragédie humanitaire d'un nouvel ordre.

 

Effectivement,  le devenir  immédiat de notre planète inquiète, périclite, engage une  dialectique négative et dangereuse des rapports de l'homme à la nature.

Si les états les plus industrialisés s'arrogent le droit de polluer, peuvent  encore  prélever massivement,  dégradent irréversiblement  le milieu tout en s'enrichissant démesurément, au-delà du fait qu'ils restent  minoritaires  sur Terre, 

le devoir d'assistance technique  et sociale à respecter envers le reste du monde devient prégnant, urgent, majoritaire, à des fins de transition durable et équilibrée, accessible à tous, sans distinction aucune.

C'est à ce prix et selon les  stratégies du développement durable,  usant de moyens de productions propres que l'on peut envisager  une sortie des énergies fossiles, d'une part et, d'autre part,

entrevoir une réappropriation des terres et des  grands espaces productifs, si tant est que mesure et sobriété soient à l'ordre du jour et assurent un équilibre parfait entre les ressources et les besoins, dans un cadre naturel enfin recouvré, préservé, optimisé.

Le gigantisme productif aura assez duré, impacté, bouleversé notre monde  qui ne possède aucun  plan B ! La généralisation  des politiques économiques propres, intégrées, durables à travers le monde est l'une des conditions majeures de la sortie de crise climatique et environemmentale.

On ne peut accepter le fait et la perpétuation  de zones et de territoires entiers laissées pour compte, à la dérive d'un développement anarchique ayant à jamais condamné des contrées entières.

Qu'il en soit  de la sphère sociale, humanitaire, économique, artisanale, de l'algorythme production / consommation, tout  doit être passé au crible afin  que la nouvelle organisation des hommes en  société valident un savoir - être vis à vis de l'environnement sans faille ni  défaut  d'équilibre et de justice sociale.

Se donner les moyens d'un vaste projet, au-delà de la  considération financière et affairiste, là me semble être la voie sage et  salutaire  à suivre, avant de sombrer dans le chaos et l'impasse suicidaires 

- CORSICA...GO56 - 

Anthropocène 

 

______________________________