Ô  jardins     

Prairies    ondées   

que de safres risées froncent

Camaïeux  ultramarins 

De merveilleuses ailes 

 esquissent  la joie

 en guise de  foi 

Que m'importe l'âge

les années 

 

Tenir      à  bout de doigts      

le  souffle de ses rêves

qui  inspire  qui enivre 

Qui n'eu jamais souri 

à la magie du  cerf-volant

au ciel   au vent 

dont il  est l'archet

animant  les fils de  vie 

et    ainsi     pleinement     joué   

 Comme l'enfant de toujours

 

Je  vois      sur  l'horizon 

dans le couchant 

danser la liberté

l'espoir 

L'albédo  est esprit

Quelque sibylline  arabesque 

souligne    légère

  la valse des vagues 

à mille temps  

un fabuleux pas de deux 

 

Voler

    au-delà de la durée

quand monte le silence de la mer 

dont je suis 

et qui me destine

Vers l'autre rive

Voyager 

Migrer

J'arrive

 

Que je renaisse   rejoindre 

L'Ami  

Ange-Puffin

Apprendre à planer

à ses côtés

indéfiniment

Lire   ensemble 

dans les yeux des ciels  renversés

une autre partition

l'ultime  plain - champ 

aux étoiles de mer

 

!

 

- MARIN  - 

Kitesurf  - Poésie Prose de l'Auteur 

1 ère Ecriture - Automne 2021  - En cours 

2 ème Ecriture le 12 Août 2022

 

_____________________