RESIDUEL__LINE_UP_TISTAREDDA____CRIS__5

 

LES MODELES    PETENT - A -  FLOPS  

 

Annoncé  forcissant / Observé  mollissant 

Annoncé NO / Observé  SW  - O -  SW 

Annoncé  ensoleillé / Observé   se couvrant par l'O  de la  vaste  zone Côte Occidentale + Ondées - Pluies ( Consolation ) 

Ecarts aux Prévisons  Vents  sur Zone = +++ 35 % 

Etc 

!

Définition   / PETAFLOP 

 

  • 1,4 PETAFLOP, soit encore 1,4 million de milliards d'opérations par seconde. C'est la puissance du nouveau supercalculateur que l'entreprise Atos/Bull vient de concevoir pour le centre de calcul, recherche et technologie (CCRT)du CEA...   

UN__DUCK__RAGEUR__POUR__CONJURER__LES_PETAFLOPS_

Et oui ! encore une fois, bien des interprètres et des gourous du Temps  qu'il fera    se seront rassemblés pour  jouer du fifre et du galoubet, avec tant de fausses notes,  

 pour  évoquer le temps  numérisé, mondialement modifié.

Camper   face aux écrans, pondre des scénarios  aux arômes frelatés  : STOP  !  C'est le  temps  à l'envers, une météorologie encombrée de miasmes  stratosphériques, dangereusement   pollués ...

  Que nous servent  donc  ces gigantesques boîtes à pandore  effectuant  des centaines de millions d'opérations et de conclusions à la  secondes ? 

Elles entrevoient certainement et sans faille, tant  la forfaiture est de taille,  ces possibles effrayants et désastreux, imminents,

en l'occurence 

la montée des eaux, les canicules hallucinantes  à venir, la fonte des glaces, la disparition  des récifs  coralliens,  vortex polaire et dômes de chaleur, extrêmes  dantesques,  mégafeux  etc - etc  ! 

A ce niveau, pas de doute ! "  On " ne se trompe  guère ou alors, " on " affiche   une précision telle que sur Rolland Garros, le super - calculateur  donne l'heure, à la seconde près, de la première  goutte qui tombe sur le Central ... Yes, là, on est bon ! Mais quid   du temps qu'il fait en mer et doit  faire à 6 heures d'échéance, sur zone littorale  et  / ou Large  ? 

J'ai vécu la voile, la navigation et la course - croisière, ces bulletins météoroliques  glanés  sur Radio Conquet, à l'époque et nous étions nombreux à bord qui  mesurions  leur fiabilité, leurs analyses justes, les situations et les évolutions à suivre pour l'état de la mer et les données vents :  si peu d'erreurs, d'écarts, à plusieurs jours,  en Corse, en  Bretagne, en Manche  et  en Méditerranée... 

A l'époque, nous disposions  du BQR, du bon  vieux Barographe, des instruments indispensables à la prévision, d'un fabuleux recueil de dictons marins du cru, du pays, des terroirs littoraux, des Instructions Nautiques, des récits de Marins, des  pointures.

MAIS AUJOUR'HUI  AU DIAPASON DE LA SOPHISTICATION  DES OUTILS ET DE L'IMPUDENTE  CERTITUDE

Des prévisons à la fois décalées mais surtout inexactes, aléatoires, à l'échéance de 12 / 6  heures, radicalement fausses et, en surcroît étendues à la vaste zone marine  englobant le Sud de l'Île de Corse et bien d'autres. La haute résolution arômatique  se loupe et plante 8  / 10 

!!! 

LINE_UP_RESIDUEL__TISTAREDDA__CRIS_5

 

Encore une fois, sur spot, j'ai douté et, pourtant, n'avais-je pas  fait le bon choix en gréant 5.7 M2 Blow Gunsails sur 94 Litres JP Australia _ RTQ  ?  En effet, alors que je m'apprêtais à dialoguer avec de  très belles vagues, le vent est encore monté, jusqu'à 32 Noeuds, de secteur Ouest, après une bascule significative du flux   adonnant SO _ O ( au 265 ° C  ) ! 

De belles séries de  vagues, régulières et fréquentes,   comprises entre 3 et 5 pieds, parfaitement placées, un  vent  fraîchissant  très nettement, une tendance haussière me poussent  alors à  changer de  voile, à passer de 5.7  à 5.3 M2 Simmer Style ...

Mal  m'en aura pris de ne pas  avoir suivi  et écouté  mon intuition, la connaissance   dont  je dispose du site, de la zone. Sitôt sur l'eau, le vent  ne cessera à nouveau  de mollir, tassant avec lui des ondes  magnifiques.

Cadre hivernal   éblouissant,  ô combien  cristallin, bleuté, irisé, envoûtant ! 

Très sincèrement, ne plus  écouter les enjoleurs qui  tentent de  jouer du pipeau et du fifre et se fier  à  ces décennies de navigations, ces milliers d'heures  pendant lesquelles  chaque  sillage grave dans la mémoire vraie et  fidèle son lot de  signes, de repères, de  corrections, de remises en cause, d'observations, depuis les ciels aux teintes et aux nuances de la mer ...

La navigation qui  est la mienne ne doit plus s'encombrer  de cette froidure numérique  enfumant le temps de  ma relation à la Mer mais,  le réinventer,  toutes les fois,  à l'aune de nouveaux signes, d'autres messages, du côté de la poésie, de tout ce qui ne se marchande et ne se vend  pas avec  des statistiques, des opérations, des chiffres, des équations trompeuses et  sans lendemain.

Qui peut prétendre  prévoir le Temps ?  En ressentir  le cours, oui, peut-être, humblement et, avec réserve, au plus près de l'instant, du langage des horizons. Ne jamais tenir  pour vérité tracée ce que  livre la machine, quelle  qu'elle soit. Bernard Moitessier  avait appris à lire dans les signes  des Ciels ; brins de Mana dont la valeur  inestimable ne trompe  quasiment jamais. Un tout autre monde à rêver, à interpréter, à dépeindre, à raconter. 

!

_ MARIN  _ 

ERREUR  METEO 

 

___________________________________