DISSUASION_NUCLEAIRE__RUSSE__L_ODIEUX__MARCHE_

 

L ' INACCEPTABLE LIMITE, L' IMPROBABLE CREDIBILITE  D' UN DIALOGUE AVEC

poutine

La première victime de la guerre c'est la vérité ... En cela, l'on peut  tout envisager. D'où l'ignominie du recours à la guerre et, je dénie  à tous les politiques ce droit de jouer sur les mots de dictature, de régime autoritaire, d'oligarchie, de ploutocratie, dès lors qu'ils sont intrinséquement liés et consubstantiels les uns des autres.

La réalpolitik est une notion  galvaudée,   maladroite, dangereuse, cynique, irresponsable

!  

 

Udialogue entretenu et voulu... Des chefs d'états depuis longtemps  brinquebalés, humiliés, dupés, méprisés par un homme à la tête d'un système et d'une autocratie  sanguinaires. Engeance, vengeance  meurtrières réveillant sous nos yeux les horreurs de la guerre, le génocide, l'usage  de la force armée, sous l'égide de la menace  nucléaire.

De telles menées ne se défendent plus, ne se plaideront jamais, doivent être  sévèrement contrées, réprimées, elles aussi  soumises à la forte dissuasion nucléaire, aux déséquilibres de la terreur que suggèrent les propos irresponsables d'un mâitre absolu.

Ce  déséquilibré sanguinaire à la tête de la Fédération de Russie doit enfin comprendre  et appréhender la force de  frappes  alliée qui se trouve à sa portée, en mesure de stopper cette guerre hégémonique, ces invasions insupportables.

L'Europe, les USA, les pays de l'Alliance Atlantique Nord  auront laissé poutine disposer ces pièces sur  l'échiquier géopolitique actuel. Joe BIDEN avait depuis longtemps prévenu de l'imminence de  la guerre, sitôt les J.O d'hiver passés.

Terribles concordances des temps en cette ère de dévastations totales. La mascarade des Jeux, l'Olympisme encore et  toujours  bafoué par  ces simulacres d'universalité et d'humanisme sans lendemain,  fondés sur  une volonté de puissance qui n'aurait d'égale et de reflet que son quantum de forces de frappes majeures.

Poutine tient le peuple russe, le musèle, le réprime violemment, l'empoisonne, l'emprisonne quand il s'oppose démocratiquement, verrouille la contestation et les inclinations dignes de la paix qu'il manifeste.

Il frappe, poursuit ses desseins, quoi qu'il en coûte de vies humaines, de massacres et de crimes de guerres, usant  d'armes effroyables. Et c'est bien cet homme, ce monstre froid  que macron entretient et  tente de raisonner, à pertes humaines civiles et militaires  grandissantes.

L'article V du  Traité de l'Atlantique Nord,  l'unanimité requise quant à  l'entrée dans l'Union Européenne des pays la sollicitant afin de bénéficier des clauses de sauvegarde et de défense de chacun de ses membres,  signent désormais un aveu d'impuissance de l'UE face à la nature  et à l'évolution de ce conflit majeur. Une fin de non  recevoir  par trop aisée, opportune, mais à quels prix ? 

Inacceptable marché

Car poutine ( en minuscule, je le rappelle ), ne s'arrêtera  pas aux frontières de l'Ukraine et envahira à la semblance de ce pays dévasté d' autres républiques balkanniques  et autres nations de l'ex grande URSS qui sollicite  leur adhésion à l 'UE et qui ne sont pas en mesure de l'obtenir, au regard  des délais  et des conditions requises pour y parvenir. Une voie grande ouverte  aux volontés d'hégémonie du désiquilibré du Kremlin.

Voeux pieux, démarches  quasi inutiles de la diplomatie tentant d'infléchir les pulsions machiavéliques et  sanguinaires  d'un assassin, pourtant reconnu  comme tel par la Communauté  Internationale.

Disproportions, écarts colossaux  à la nature des répliques  et des termes de la guerre ménée actuellement  sur tous les fronts ! En effet, si les uns usent de mesures de rétrorsions inédites, inégalées, poutine l'infâme dépasse tous les possibles de l'horreur, de la cruauté, de la destruction. 

C'est là inacceptable et il faudrait  bien que cette invasion, que  ces risques et menaces cessent du tout au tout !  

Si dialogue il y a, alors il est grand temps de réagir, de menacer unanimemment, de prévenir afin que ces annonces viennent s'ajouter au terrifiant  bilan  que nous avons sous les yeux, que le vrai Peuple Russe  enfin s'empare   et neutralise cette folie  et cette escalade meutrière.

L'histoire ne doit plus appartenir  à quelques illuminés, idéologues, déséquilibrés  sanguinaires.

Si l'Ukraine tombe  et capitule demain, si poutine poursuit, fort de  sa nouvelle grande armée,  plus à l'Ouest,  s'il investit la Moldavie, la Roumanie, la Géorgie, les pays Baltes, toute autre enclave d'obédience russe redessinée et dissidente à ses projets,  alors, nous aurons  le sentiment d'avoir  abandonné et sacrifié l'Ukraine sur le front timoré d'une diplomatie totalement inefficace et par  trop brandie, conforté  par l'impuissance des états  et de leur chef  abusés et trahis sur tous les fronts.

Le nucléaire préside et commande à la destinée de l'Ukraine, voir d'autres républiques de l'Est ; une sorte de statut quo dramatique assumé par une nation meurtrie, fût-elle jamais autant aidée et soutenue ! Si poutine a franchi  le pas, le gouffre, l'escalade de la guerre, s'il ne fléchit pas face aux mesures de rétorsions, à tous les embargos, à toutes les sorties des systèmes de paiements bancaires, alors l'Ukraine sacrifée paiera le prix  et la facture d'une certaine forme de soumission à la menace nucléaire, aux déséquilibres de la terreurs désormais patentés

...

A SUIVRE 

CORSICA...GO56

 

______________________________________