CHASSEUR_MIG__ET_MISSILE__KINJAL_

La fierté de Poutine,  les missiles " Kinjal "  /  " invincibles  ", mais à  quelles fins, quelles  limites  

?

Lorsque  Poutine découvre les  nouvelles armes balistiques de l'armée russe qui lui sont présentées, son intérêt et sa  fascination pour de telles  technologies destructrices, il y  a mille raisons de  s' inquiéter. Plus rien ne l'éloignera des desseins qu'il  s'est fixés. Personne d'autre que lui n'est en mesure de décrypter le personnage qu'il devient. A l'instar de l'Allemage humiliée, en 1939, la Russie, l'armée rouge semblent lui être acquises. Après le Syrie, l'Ukraine, devient le  deuxième  camp d'entraînement de  la Russie ; où s'arrêteront les semonces d'une inévitable  hégémonie ? 

 

LA VOIE  -  VOIX DES ARMES 

 

https://www.huffingtonpost.fr/entry/fournir-des-batteries-anti-missile-a-lukraine-la-russie-met-en-garde-les-pays-de-lotan_fr_6235b794e4b009ab92f8f39e

 

Dès le premier  mandat de V. Poutine, la Russie a commencé à  se réarmer. Les investissements colossaux ont marqué ses mandats en matières d'armements et de nouveaux matériels, de plus en plus sophistiqués.

Si les conflits "  locaux  ",  Tchétchénie - Dombass - Ukraine - Géorgie, Crimée se limitaient à des interventions de type conventionnel, toutes  autant meutrières et dévastatrices, l'entrée en guerre en Syrie de la Russie  aux côté de Bachar - El - Assad  a marqué un véritable tournant, pose  la Russie  comme une dominante majeure en géopolitique.

En effet, l'on a pu observer et voir  le tyran à l'oeuvre,  sur Alep, partout en Syrie, dans toutes les villes, ne laissant après son passage que vastes champs de ruines, tels  ceux que l'on  pourrait découvrir après une attaque  atomique.

Ses troupes  s'y  sont entraînées, le climat de guerre n'aura eu de cesse  d'engendrer et de maintenir un élan belliqueux massif, une vague profonde d'ingérences dont  nous observons aujourd'hui les dégâts, l'ampleur, la frénésie d'hégémonie.

Ce que nous annoncions  il  y  a déjà  deux semaines semblent aujourd'hui se vérifier sur le terrain. Si les troupes russes au sol " ralentissent ",  elles attendent, se préparent aux assauts finals.

Il n'en sera certainement pas  sans  que des armes terrifiantes n'aient été utilisées massivement  tels ces missiles " Kinjal  -  poignard " qui viennent d'être tirés  depuis des avions ou  des bateaux de guerre proches de Marioupol et à l'Ouest de l'Ukraine, sur la base militaire  proche d'Odessa totalement dévastée.

Cette escalade, cette surenchère dans  la voie des armes et  sur les terrains d'opérations constituent  des signaux très forts et alarmants envoyés à l'Occident. Le message est clair et net

!  

Vous aidez l'Ukraine, militairement, alors, attendez -vous à être tous  " pris pour cibles " ... Avis, sommations  d'optempérer  ! 

Vous aidez l'Ukraine, militairement,  alors, nous redoublerons, décuplerons les frappes contre toutes les villes de l'Ukraine, obtiendrons sa capitulation sans condition ! 

Vous aidez l'Ukraine, militairement, nous passerons à la vitesse  supérieure quant aux choix de nos armes de destructions massives " conventionnelles ", surpruissantes, voir inédites ! 

Un  chantage  à l'adresse de l'Occident ; en somme, taisez - vous, restez où vous êtes, contonnez -vous au volet  humanitaire ( déclarations d'intentions de Poutine non suivies d'effets efficaces et durables sur le terrain ) ; 

Un chantage manifeste  sur fonds d'allégations tenaces et systématiques adressées  aux chefs d'états ( E. Macron,  notamment ),  quant à la véracité d'exactions commises  contre les populations russophones  et séparatistes du Dombass Ukrainien. Poutime évoquant même un génocide  et des bombardements incessants  perpétrés contre ces populations qu'il  dit défendre contre les "nazis "d' Ukraine.

 

Un fait reste établi, vérifiable. Il menace, inquiéte, alarme. Les réponses  russes, la démence de Poutine iront grandissantes au diapason des soutiens armés de l'Otan à l'Ukraine.

Où  bien l'Otan  décide de fermer le ciel ukrainien, où le pays  sombre dans l'enfer et le chaos ! Le prix de la sécurité du monde doit -il  intégrer la dispartion de l'Ukraine. Si c'est le cas,  alors, oui, Volodymyr Zélinski  aura certainement vu  juste, au-delà des frontières de son pays ravagé. V. Poutine pousserait-il ses armées  jusqu'à Berlin et, qui peut à ce jour, prévoir, sur tout le front Est, Nord / Sud

!

ENFANTS__UKRAINES__TUES___MARS_2022_PAR_POUTINE

 

CORSICA...GO56

Guerre en Ukraine  Fevrier 2022 ...

________________________________