MISSILES__NUCLEAIRES__RUSSES___LA__DEMENCE___SATAN_2

 

RISQUES   DISSUASION  NUCLEAIRE 

LA VOIE  SANS ISSUE 

LA FUITE EN AVANT 

 

https://actu.orange.fr/monde/la-russie-evoque-la-possibilite-d-un-recours-a-l-arme-nucleaire-en-cas-de-menace-existentielle-magic-CNT000001KSyM7.html

 

" Nous avons une doctrine de sécurité intérieure, cela est public, vous pouvez y lire toutes les raisons pour l'utilisation des armes nucléaires. Et s'il s'agit d'une menace existentielle pour notre pays, alors elles peuvent être utilisées en accord avec notre doctrine "

Dmitri PESKOV    Porte - Parole du Kremlin 

 

 

La déclaration du porte - parole du Kremlin  est laconique, cynique, froide et  sans appel ! Elle résulte et découle de l'esprit et des termes  de  la doctrine en matière de  " Sécurité "  soutendant un probable recours à l'arme  nucléaire. Rien  y  changerait, une feuille de route  implacable, impitoyable 

Nous apprenons via les médias que la Russie s'embourbe  sur  tous les fronts  terrestres de l'invasion de l'Ukraine par les troupes de l'armée  rouge.

Un pas  a déjà été franchi dans  l'utilisation et le recours  aux bombes fortement  destructrices, aux missiles hypersoniques  tirés depuis les mers Noire et Caspienne.

L'aviation russe ne parviendrait pas  à couvrir  le ciel  ukrainien, sévèrement  impactée par les moyens de défenses auxquels elle  s'expose. Le recours à de nouveaux types d'armement est logiquement  et tragiquement  invitable et de plus en plus important, fréquent.

La guerre est totale, comporte et entraîne   toutes les exactions et crimes  condamnables perpétrés contre les populations civiles  et les infrastructures  de soins, culturelles, urbaines, les biens et services   indispensables aux populations sinistrées, effrayées, aux réfugiés 

 

Emmanuel MACRON

 

"  Tout, dans l’agression de l’Ukraine par la Russie, est inacceptable ". "Le droit international est bafoué, les infrastructures civiles sont bombardées, des armes explosives sont utilisées dans des zones densément peuplées, et les travailleurs humanitaires sont pris pour cible  "

 

 

Si l'on regarde de plus près la déclaration du porte-parole Peskov,  il ne fait  aucun doute,  - en cas  de menace existentielle  signifiée, exercée contre  la Russie - ,  que la solution nucléaire deviendrait  efficiente ! 

A quels degrés d'intensité et de forces de  frappes ? La réplique serait-elle aveugle ou  à la  hauteur de la menace et des risques interprétés sur les champs du conflit par les généraux russes.

Il est tout à  fait envisageable  que l'arsenal militaire de dissuasion russe comporte des têtes nucléaires en mesure de toucher  " localement  " des  zones géographiques limitées, circonscrites en  fonction  du niveau de résistance rencontré ou subi, sans pour cela parvenir à  la destruction massive, du moins pour  le moment et en l'état  d'une guerre  qui s'enlise et traîne et  dont  on ne peut augurer  des mobiles du chef du Kremlin.

Toujours est - il  que l'Europe  devra se tenir  comme  elle le fait  depuis plus d'un mois, à savoir : se cantonner à  tous les types d'aides, sans ingérence aucune, parce que l'Ukraine  n'est pas  dans l'Europe et ne fait pas partie  de l' Alliance Atlantique.

Ce qui signifie que la situation et le  contexte  resteraient figés malgré l'usage possible  de l'armement nucléaire, en cas de "  menace existentielle "  pour la Russie et selon  sa  doctrine, ses plans, ses visées ! Inacceptable, odieux. Cet unilatéralisme barbare ne peut commander ni présider à de telles issues de la guerre.

Un non sens diplomatique  total car  nous verrions un pays peu à peu dévasté par l'armement  atomique, fût-il ciblé  ou localisé, des populations entières  passées par les horreurs  d'une arme de destruction massive : l'arme nucléaire.

La dissuasion court dans un  sens, à l'attention de l'Europe, des USA qui se contiennent et se raisonnent. Quant à la Russie déjà engagée, usant de missiles dévastateurs, elle poursuit  sur la voie de la guerre, aprécie le contexte et suit l'évolution de la situation, quantifie les risques  existentiels  auxquels elle est exposée et décidera d'actionner ce type d'armes  quand bon lui semblera, seule, juge et criminelle  à la  fois.

Resterions - nous, poursuivrions - nous sur les mêmes bases de non ingérence dans ce conflit insupportable, aux portes de l'Europe, alors que des centaines de milliers de civils seraient pris aux pièges des effets et des répercutions atroces engendrés par  l'arme  atomique 

CORSICA...GO56

La Guerre en UKRAINE  / Février  2022

 

La Russie évoque la possibilité d'un recours à l'arme nucléaire en cas de " menace existentielle "

_____________________________