REPRISE_DE_VAGUE___GYBE__CRIS_TISTAREDDA_

 J'apprécie  tout particulièrement ces Gybes en reprises de vagues / Soulager la hanche qui  fait mal  ! 

 

JOURNAL DE BORD  / BOARD 

JP Australia Radical Thruster - Quad 94 Litres +++ 4.4 m2 et 4.8 m2 S1  Severne Sails 

 

RENTRER___SOUS_LE_WISHBONE_POUR__SOULAGER_LE_PIED_DE_PIVOT_

 

Température fraîche. On ne parvient  toujours pas à  circonscrire les secteurs de vent au  niveau local et  sur zone, au fil des heures... Tantôt OSO, tantôt O, déventes, rafales, relief, le vent tarde à s'établir avec régularité. C'est chose faite vers 14h30 locales. Les vagues  sont bien présentes et affichent un pic  vers les 13h30 locales. Le vent adonne sur  tribord, se cale à l'Ouest !

On peut compter aisément  1.50 m dans les séries placées Side On Shore, plus marquées en amont du spot de  " Tistaredda ".  Au vent, "  TESTA ",  " la grande soeur " déferle, blanchit les écueils, roule ...

Line up capricieux, bowls furtifs, marée basse, des vagues qui claquent sitôt levées, des reformes à exploiter au plus vite. Il convient de négocier  les sections de " Tistaredda "  avec de l'avance soit,  attendre sur l'onde qu'elles se dessinent et lèvent.

Mer du vent mêlée à un résiduel de  houle lointaine, certainement déclinante ! 

Très beau temps, lumières  éblouissantes. " Emmila " parvient  à  cadrer droit dans le soleil ; vues  en contrebas, indispensable pour éviter une trop  forte réverbération. Rien de spécial sur l'eau si ce n'est cette insatisfaction permanente résultant d'un potentiel mis à mal  par une blessure articulaire profonde.

Un  vent  trop On Shore dans les vagues, l'absence de saut dans des  conditions pourtant optimales, Tribord Amure. Les kgs en trop  se font sentir ;  je les vomis ! 

Négocier  Frontside devient très technique. Le placement  et le timing conditionnent le type de relance, le move, la réussite. Exigeant, oui !  il convient de l'être et de le rester  au  risque de sombrer dans le confort et les habitudes, ce que je ne souhaite pas !

Et pourtant, combien  cette hanche  me fait mal, m'expose en défense, combien il est difficile d'éviter la surcharge lorsque la logique de l'activité  repose  à  ce point  sur le transfert incessant des  appuis. Ah !  je trouve bien  des solutions, je m'adapte, m'économise, me place  autrement  mais cela a un coût, en actions, il  faut payer cash : le temps de l'adaptation...

De retour  sur le sable, après 2 heures d'une navigation soutenue, je peine à remonter la dune avec  voile et planche attelées. La béquille m'attend  dans un buisson. Elle me permet de regagner le véhicule, aidé et soulagé par " Emmila  "

Un seul point névralgique, une douleur vive, un appui qui vacille et ce sont toutes les coordinations qui en sont affectées, perturbées, à revoir autrement. Il existe une  solution  très  efficace : s'arrêter, certes ! C'est   hors sujet. Nous verrons bien ... 

Pour le moment,  retrouver ces  sites WIND_SURF placés où l'on garde de la vitesse, dans des vagues  longues, tendues, ponctuées de bowls, de pics, sans déventes, franches et régulière.

Compter  le début du mois de Mai, à la faveur  d'un adoucissement des températures :  " ULMETU "  et "  TESTA " à l'Ouest, vers " Urienti "  au Sud - Est, par Tramuntana, vers " Opara Marina  "  par  Libecciu, nous verrons selon les conditions et l'évolution  du  handicap

 

Fortement touché  au niveau de la hanche, je déposerai sur cet espace  quelques  " recommandations adaptatives  " permettant  de naviguer  tout en gérant un moindre " mal " ; postures - soulager le point de pression - éviter les chocs, se reposer, ne pas aggraver son cas  dans les vagues, exclusivement ! Le saut étant à bannir formellement... 

- MARIN  - 

Journal de Bord / Board 

A SUIVRE   SUR  

 

http://marin56.canalblog.com/

 

SPOT__TISTAREDDA___CRIS__

_____________________________________