ENERGIES__FOSSILES_

 

 

ETATS  D'URGENCES  PLANETAIRES

ALLER AU -DELA    DU   

"  QUOIQU'IL EN COÛTE  " 

 

Il semblerait  que les   inquiétudes  relatives à la croissance, aux  indices boursiers,  à l'inflation prévalent et l'emportent sur l'urgence  et la dégradation climatiques planétaires.

Question de  choix politiques très orientés marchés,  consommation,  production,  compétitivité ! Si la révolution informatique, numérique,  l'intelligence   artificielle  sont en mesure  d'appréhender  les effets  et les conséquences de cette crise  planétaire et environnementale  majeure, avec  davantage d'efficacité, d'efficience, de  précision, gageons que leur  sphères  d'actions et de remédiations restent de l'ordre  de grandeur locale et non régionale, continentale...! 

Outre les options énergétiques qui se dégagent, à la veille d'un scrution électoral, le conflit en  Ukraine et les mesures de rétorsions prises par l'UE à l'encontre de l'hydre  russe, notons en  effet  l'inadéquation des réponses  en matière de traitements des déchets  et d'adaptations au milieu  environnant que requièrent ces nouvelles  filières énergétiques.

Espaces,  temps, équilibre du Mix Energétique, offre  et demande, généralisation  des axes du projet, nécessitent  une  coordination  des états et des moyens pour y parvenir !  

C'est d'autre  part sans compter sur le fait  que la majorité des pays  ne pourront guère suivre technologiquement, optant pour le renouvelable et le  durable ; le nucléaire restant l'apanage  des pays riches et  hautement technicisés !  

En effet, ne  plus perdre de temps et s'engager partout, tout mix  énergétique confondu, sachant que l'assistance  technique à l'étranger   devra  jouer à plein. Harmoniser, mettre aux normes mondiales les nouveaux outils  destinés à  la production d'une énergie propre, dans tous les pays  du Monde, à partité coût carbone.

Il y  va désormais  de la solidarité planétaire, d'un projet multinational, de la politique économique concertée de chacun des états   signataires de l'Accord de Paris, à minima,  sachant que l'on peut viser un retour  vers zéro émissions  de CO2 

 

 

https://www.lesnumeriques.com/vie-du-net/destination-earth-un-jumeau-numerique-de-la-terre-pour-anticiper-le-changement-climatique-n180085.html

 

https://www.novethic.fr/actualite/infographies/isr-rse/rapport-du-giec-agir-pour-le-climat-ne-coute-pas-si-cher-on-vous-explique-pourquoi-en-une-infographie-150702.html

 

https://reporterre.net/Le-nucleaire-n-est-pas-bon-pour-le-climat

 

 

https://www.lemonde.fr/economie/article/2022/04/19/le-fmi-revoit-a-la-baisse-ses-previsions-de-croissance-mondiale-et-s-inquiete-des-risques-d-instabilite-financiere_6122794_3234.html