COUCHE___PAR_LE_VENT__FORT___A_TRAMUNTANA

Une forte Tramuntana me plaque  et  me couche sur les flots ! J'aurai  tant aimé qu'il en soit de ces Solos fabuleux  que la  Grande Bleue m'octroie en  ces jours de noces retrouvées et dont  voici  l'une des offrandes,  légère et si  profonde  à la Foi 

AUX_GAVETTI___CRIS_

 

 

Un recueil        au seuil       

à l'orée  clarteuse  des Pensées  

Aux   noces    inextinguibles 

de la Terre      de la Mer  et du Ciel

que je confie 

au palimpseste numérique

à l'avenir 

à l'attention de Mère - Nature 

de Mer-Océan

 

Si peu de monde     d'équipiers  et    de liens

croisent au vent de cet espace virtuel 

Virtuel  dans la forme   sur la route -  fond

des accores subliminaux

d'une Île 

tant chérie  et  aimée 

 

Il n'est là que partages

fragments d'éternité 

de Nous     ici-bas de  passage 

tel un mirage 

perpétuellement recommencé

 

Et que je laisse  désormais appareiller

filer    à la dérive 

d'un continent   d'un océan à l'autre

je veux dire de l'âme

l'esprit sain 

 

Je vois à mes côtés 

tout  ce que  revêt  le  regard 

un - différent

dont la distance consume le lien ténu

et si fragile 

de la fraternité

des gens de mer

 

Et pourtant 

ne sommes - nous pas  toutes et tous

 pèlerins de l'Azur

des vastités de la Grande Bleue

allant  voguant et volant 

ivres de  vagues

 

Au fil de l'eau

de ces  milliers de  pages 

convole

l'expression tangible de la gratitude

de la reconnaissance 

envers les choses  les métamorphoses 

 la Nature belle et entière

 

  Seuls à bord 

des vents

fidèlement vrais

au plus près de l'essen - ciel 

que la prose et la poésie  sans fin 

m'accompagnent en dansant

m'en allant  à confesse

comme   à l'intime ondoyé des ciels denses

 

 

- MARIN  - 

Confessions d'un Marin Solitaire

1 ère Ecriture le jour de Pâques -  18 Avril  2022, alors que la guerre fait  rage en Ukraine, qu'un assassin  sanguinaire  fait de la terreur,  des atrocités, ses  caprices  paranoiaques, mégalomaniaques