BORIS_CYRULNIK_

Boris CYRULNIK  

 

" Les mangeurs de vent sont ceux qui gobent tous les discours et les grands récits sans les remettre en question. Or, il faut savoir douter. "

 

Boris CYRULNIK 

DE  TRISTES INDICATEURS  

 

Des LIENS, au tout venant et  non des moindres ! Prendre du recul, de  la hauteur, la mer et observer, regarder le réel. un avenir incertain, inquiètant se  profile. Demeurer   hors toutes entraves et contraintes, hors carcans et modèles de pensées  formatés, uniques ... Se dépasser, s'extraire de son histoire et découvrir les affres de la réalité actuelle, en cours. Les faits sont là, une guerre atroce, un envahisseur, des exactions insoutenables, tous les éléments d'un génocide perpétré sous nos  yeux ; dualité opportune des institutions,  déséquilibre de la  terreur :  Ukraine, sous nos yeux,   sombre tel un navire.

Récuser la marchandisation de l'information ! La majorité des chaînes de TV, - alors que   les téléscripteurs  éditent  une foule de nouvelles disparates, que les programmes   oscillent entre  Pub  insupportable et  victimes de Boutcha -, entretiennent  cette  alternance inepte Informations  / Pub totalitaire !  

Le tout, sans scrupule, comme  s'il en était de produits de consommations courantes. L'argent côtoie puis  décote  la mort. Les marchés font encore la loi,  la une de la quasi totalité des débats. Le génocide est un euphémisme ! Mais où va - t - on, comment jouer  ainsi  sur les maux - mots  ? 

On y évoque majoritairement indices et  cours de la bourse. Les prix de l'énergie et à la consommation jouent  du yoyo  tout en minimisant la  réalité. La géopolitique  font les affaires des hautes  sphères ...

On peut toujours espérer  discernement,  délicatesse,  prévenance, ces attentions   que toute chaîne d'information se doit de  respecter jusque dans les tréfonds de l'actualité, du  factuel, de l'évennementiel douloureux ! 

La guerre est à nos portes.

Un constat  qui nous affecte  profondémment.  Pareils traitements de l'information confine à la denrée. Nous assistons à  ces transitions brutales où l'effroi de la guerre fait suite à   ces pans de bonheur  glanés par le touriste béat des îles  !

Tout reste à revoir et à repenser, reconsidérer, restructurer.

La Pub n'a pas sa place au coeur sanglant  de funestes et si tristes nouvelles, avant et  après un JT, du moins, de nos jours ...

Ainsi  va le monde ; la Grèce s'apprête  à crever les plafonds de la fréquentation touristique  printanière et estivale alors   que la Mer est Noire, que  les pluies de missiles incessantes s'abattent  à mille  kilomètres de la Mer Egée !  C'est ainsi ...

La guerre en Ukraine   semble  plus présente  sur les étals d'huile de tournesol  que partout ailleurs ? Est-ce bien raisonnable ! 

Que porte l'homme en lui  quand la Civilisation numérique, l'intelligence  artificielle, la révolution informatique contribueraient  au rapprochement sans frontières  et de l'Esprit, de la communication, du partage,   pour la Paix et la Prospérité.

2020 / 2030 

Comme nous  le prévoyons,  il y a déjà  plus de  deux ans, cette décennie marquera  un tournant  civilisationnel  vital. La planète n'aura -  t - elle pas assez souffert des effets  et des causes du  dérèglement  climatique et de ses conséquences, de la pandémie Covid-19,  de la faim et de la pauvreté  dans le Monde, des multiples conflits locaux, des extrêmismes et du terrorisme, de l'éviction des Minorités, des catastrophes naturelles  sans  précédent, 

pour qu'un dictateur - tyran - criminel  ajoute aux sombres  horizons qui nous attendent

Quel est le prix de l'argent qui ne se mange point  ?

Quelle est la devise des armes aux coûts exhorbitants, promptes à  tuer, massacrer, dévaster lorsque l'on sait  combien les populations pauvres, les déshérités, les exilés  en auraient  besoin.

Finance - t - on le chaos, la guerre, la famine, la dévastation  environnementale  et de  notre Planète à grands coups d'obus, de missiles, de bombes   surpuissantes ? 

Et si  le FMI craint une décroissance, de quoi  parle - t - il vraiment, de qui s'inquiète - t- il, en quelles  proportions ?  

Et s'il en  était plutôt  d'une promesse rassurante de répit, de repos, de sérénité, de régénérescence pour notre bonne vieille Terre 

?

Enfin, renvoyer Boris CYRULNIK aux ouvrages et aux travaux de  Henri LABORIT ! Il y  trouvera une autre grille, complémentaire, certainement  plus  fondée "  scientifiquement ",  plus prodigue d'espoir et de remédiation individuelle et collective. 

La culpabilisation aura  assez duré ; le temps de renverser les systèmes obsolètes, rouillés, asservis, destructeurs pour l'humanité, l'évolution, le progrès, la vraie démocratie,   est venu. Tout est possible qui soit pacifié, équitable, propre et durable

 

*** 

 

https://www.franceinter.fr/emissions/boomerang/boomerang-du-lundi-18-avril-2022

 

https://www.lemonde.fr/economie/article/2022/04/19/le-fmi-revoit-a-la-baisse-ses-previsions-de-croissance-mondiale-et-s-inquiete-des-risques-d-instabilite-financiere_6122794_3234.html

 

https://www.lemonde.fr/international/live/2022/04/20/guerre-en-ukraine-en-direct-la-russie-renforce-ses-troupes-a-la-frontiere-des-milliers-de-civils-bloques-dans-une-usine-siderurgique-a-marioupol_6122854_3210.html

 

HENRI__LABORIT_

 

Henri LABORIT

Il faut avoir  lu l'intégralité des ouvrages de portée générale de ce chercheur. Biologie et politique  :  un pont, un champ d'études transversales plus que fertile ; une voie  décriée, contestée, parce que prépondérante, en prise avec l'évolution, le réel, à contre-courant de la pensée unique