UN_SYMBOLE__UNE__NOUVELLE_ERE_TERRIFIANTE_

 

 

Le Secrétaire Général de l'ONU s'est rendu à Borodianka puis,  à  Kiev ! Il a vu  l'horreur, s'est exprimé le plus humainement possible, avec son coeur. Cette nuit, le maître de guerre qui le recevait  il y a quelques jours à Moscou, -  sachant  que le représentant  de l'ONU était toujours à Kiev -, décida de pilonner la  capitale avec un missile de très haute précision ! Un signe malsain, un avertissement  augurant du pire !  

Nous voyons  à quel point le voyou sanguinaire exploite le contexte avec un cynisme, une  cruauté, un aplomb  détestable et condamnable, jetant de l'huile sur les brasiers de la guerre, au seuil de la guerre mondiale. Des comportements frisant une cerTaine  forme de sadisme jubilatoire !

Pendant ce temps et depuis  bientôt deux mois, les civils terrés  dans Marioupol assiégée et bombardée,  vivent  l'enfer. L'assassin du Kremlin insiste, bloque la ville, en retourne les terres, méprisent les conventions internationales en matière de réfugiés civils, d'évacuations sécurisées, du droit des ONG ( Croix Rouge Internationale ) !

Nous constatons à quel point de non retour et de rupture se trouve la  " diplomatie " russe, qui ne mérite plus les honneurs de  l'acception. La Russie de V. Poutine s'embarque dans le bourbier, l'escalade de la terreur, de la violence, des massacres.

Ses futures victimes  seront dans un premier temps hors UE ! Il arguera  très certainement de son devoir de protection envers les républiques pro-russes, sécessionnistes de Géorgie, de Slovénie contre l'hydre nazie et, qui sait, de la communauté  russe de  Finlande dans un proche avenir.

Nous sortons radicalement des relations internationales classiques, bilatérales ou de blocs pour affronter,  timorés et inquites   les   travers d'une personnalité déséquilibrée, imbue de pouvoir et de  domination, de récupération et de réhabilitation  de l'ancien empire soviétique directement issu  de l'après - guerre et de Yalta.

L'acception de Guerre - Froide  ne s'applique plus à ce contexte émminemment explosif et dangereux. Ne jamais sous-estimer les desseins et les menées de V. Poutine. L'appareil dictatorial est tel qu'il ne laisse aucune variabilité ou nuances pacifiques changer la donne géopolitique qu'il impose...

D'autres paramètres, variables  s'instaurent dans le funeste  jeu d'une guerre qui va durer et très certainement monter en puissance... Les sanctions renforcent la Russie. Nous apprenons  hier  que depuis le début de la guerre, l'Europe est encore et  toujours  le premier client de la Russie en matière d'énergies  fossiles ! Que se passe - t -il donc, qui ment, qui désinforme, à quelles mesures ? 

V. Poutime  ferme les robinets de Gaz aux pays ne réglant pas leurs factures en Roubles !  Le Kremlin reprend  les rennes en mains, la troïka s'affole et sombre dans la tempête ...

A l'instar des opérations perpétrées  par les groupes et milices Wagner en  Afrique, des enclaves  pro-russes rencontrent les premiers signes d'une destabilisation inquiétante, ( Transnistrie ).

La voie de V. Poutine est toute tracée. Rien ne l'en détournera ; pas plus d'ailleurs que les rodomontades  d'un E. Macron suspendu  au téléphone et dont il se moque, qu'il  ridiculise  deux jours après en forçant  sur les doses de bombardement, à l'instar  de ce qu'il vient d'ordonner lors de la visite du Secrétaire  Général  de l'ONU à Kiev  

***