EN__VOL__

 Les vrais   Amis sont celles et ceux qui se rejoignent  par écrit " !  Merci à  qui dépose,  sur cet espace,  un mot, une pensée. Pour la Mer, une Île, la nature, les plus simples choses...

FRAGMENTS__UNE_HYPOTHESE

Lors des saints de glace, le printemps  peut encore  suprendre, lever un fort Mistral, une  forte Tramuntana  qui balaie de grandes étendues, lève  de grosses vagues. Nous connaissons les Cavaliers de Mai, ces coups de Mer remontant   du Sud de la Grande Bleue vers la Provence - Côte d'Azur mais aussi,  ces autres  penchants  de ciels, plus  froids, vifs, souvent neigeux, du moins en montagne.

Derniers sursauts de l'hiver que suivent  tous les hommes de la  terre, avant les plantations ... La Nature rythmait si bien le cours d'un temps  dont nous avons perdu les  précieux  repères   ! Quels signes  désormais retenir  lorsque les mois des saisons s'échappent et migrent  du Nord  au Sud, du printemps vers l'hiver  ? Les tendances  météorologiques de ce jour,  bien  trop incertaines et matinales,  nous barrent les voies du Récif, de l'Atoll sous-marin habituellement retenues !

Bien que le fetch  soit  minime, le site lève  toujours de très   belles vagues  issues de la mer du vent. Elles s'enroulent en suivant la profondeur des fonds  et ravissent le marin, le solitaire, la navigation entre de vrais amis ... 

Le vent souffle en grand frais, dépasse très largement  30 noeuds en rafales, assure un flux moyen compris entre la Force 5 à 6 Beaufort de secteur NNE à NE - Virant ENE en cours de journée.

Des conditions propices  aux évolutions, à la quête de maniablité, aux relances, enfin à cette gestuelle dont il devient de plus en plus pénible de se déprendre, fût-on blessé, partiellement inopérant...

Qu'un bleu toujours aussi profond m'emporte ! Que de balcons jetés sur une  Terre dont les ocres safranés enivrent et plongent dans des eaux aussi cristallines que froides. A ces  massifs de myrtes  constellés de fleurs délicates où se posent et volètent, si légers, de merveilleux inséparables ! 

D'une côte à l'autre  revient  à dire d'une île à l'autre. Nous quittons le grand Sud-Est pour  dominer les tombants de l'extrême Sud-Ouest de l'Île de Corse. Je change de pays ... Le vent  fraîchit, bascule par le Sud et vire au Levant. Impressions  d'immensité, de lointains ; profondeurs de champs, appels incessants.

La mer irisée, ses camaïeux se marient  aux dalles de roches mordorées. Depuis le col de Fenu, ses prairies herbeuses,  je contemple les  lieux familiers  vers lesquels je vole en hiver, aujourd'hui vastement plat, étirés, moirés et, hier, parcourus de profondes vasques, de  si hautes vagues...

Ainsi de tout  ce qui accompagne ces longs  bords  que je trace, ces pensées  que  je transcris  sur un  immense   et  perpétuel palimpseste

!  

-  MARIN - 

Journal de Bord / Board 

Pensées en Mer 

Prose Marine 

Ecrits enfin réfugiés ici, ayant  migré de très loin, des rives de la folie ;  cette folie qui  ouvrent tant de portes afin que Sagesse et Liens  s'y invitent, tout naturellement.

 

S_ALLEGER_

UNE__ILE____L_AUTRE_COTE_